Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le président Macron dans Valeurs Actuelles : les médias convenus mal à l’aise

4 novembre 2019

Temps de lecture : 4 minutes
Accueil | Veille médias | Le président Macron dans Valeurs Actuelles : les médias convenus mal à l’aise

Le président Macron dans Valeurs Actuelles : les médias convenus mal à l’aise

4 novembre 2019

Temps de lecture : 4 minutes

Un beau coup du magazine Valeurs Actuelles qui attire dans ses pages le représentant de ce qu’elles combattent habituellement ? Ou un beau coup de Macron, venu par surprise dans un magazine inattendu et peut-être pour y chasser un peu d’électorat préoccupé par l’immigration et l’islam ? Un peu des deux sans aucun doute. Réactions des médias.

Sur la cou­ver­ture de Valeurs Actuelles daté du 31 octo­bre au 6 novem­bre 2019, le prési­dent Macron a l’air sérieux bien que mal rasé et en bras de chemise. La tenue du jeune cadre dynamique en pleine réussite.

Le titre : « Tête à tête avec Macron »

Autres accroches : « Immi­gra­tion, iden­tité… Les con­fi­dences explo­sives du prési­dent ». Avec une cita­tion du même : « L’échec de notre mod­èle se con­jugue avec la crise que vit l’islam ».

Avec tout cela, un lecteur non aver­ti, achetant Valeurs Actuelles pour la pre­mière fois, pour­rait penser que le prési­dent de la République a son rond de servi­ette dans les couloirs de l’hebdomadaire. Emmanuel Macron livre ses « con­fi­dences » sur qua­torze pages.

Comment le monde des médias réagit-il ?

  • Pour Le Parisien, c’est « un clin d’oeil du prési­dent à la droite » : « Le chef de l’Etat a accordé un long entre­tien sur l’immigration, l’islam et le com­mu­nau­tarisme à l’hebdomadaire ultra-droiti­er « Valeurs Actuelles ». Un choix qui ne doit rien au hasard ». Le quo­ti­di­en cite un député LREM qui trou­ve que « c’est quand même un peu fort de café ». 
  • France 24 : « une inter­view au mag­a­zine très à droite ou à l’extrême droite, cela dépend des avis, Valeurs Actuelles ». La chaîne pré­cise qu’il a fal­lu « deux ans de trac­ta­tions pour avoir cet entre­tien exclusif ». Ques­tion : « Ce n’est pas le con­tenu qui inter­pelle mais plutôt la présence du chef de l’Etat dans ce genre de mag­a­zine ? ». Réponse : « Effec­tive­ment, ils ont été nom­breux à réa­gir ». Exem­ples : le social­iste David Assouline qui par­le de « banal­i­sa­tion du pire », le représen­tant de LFI Antoine Léau­ment qui par­le de « com­plic­ité » avec l’extrême droite, SOS Racisme « rap­pelle que le rôle du chef de l’Etat est d’assurer la cohé­sion nationale, ce qui ne passe en aucun cas par des clins d’oeil appuyés à un élec­torat qui rêve de la détru­ire », un jour­nal­iste de Libéra­tion qui tweet au sujet du prési­dent « vive­ment qu’il choi­sisse Rivarol pour par­ler d’antisémitisme ou Radio Cour­toisie pour par­ler de racisme » etc… Aucune réac­tion autre que de… gauche.
  • 20 min­utes : « Les déc­la­ra­tions d’Emmanuel Macron sur le voile et l’immigration dans un entre­tien à Valeurs Actuelles ont fait réa­gir la classe poli­tique ». Plus loin : « Ce choix du chef de l’Etat de s’adresser à un heb­do­madaire con­ser­va­teur, qual­i­fié d’extrême droite par plusieurs élus, et de « mag­a­zine spé­cial­isé dans la haine anti-musul­mans par le com­mu­niste Ian Brossat, a agité une par­tie de la classe poli­tique ». Sur twit­ter, Brossat a en effet écrit ceci : « 3 jours après un atten­tat con­tre une mosquée, le prési­dent de la république choisit de s’exprimer dans Valeurs Poubelle, mag­a­zine spé­cial­isé dans la haine anti-musul­mans. Un crachat au vis­age de ceux qui subis­sent cette haine au quotidien ». 

* D’autres réac­tions poli­tiques réper­cutées sur twitter :

Marine Le Pen : « Macron dans Valeurs Actuelles : il n’y a plus d’exécution des oblig­a­tions de quit­ter le ter­ri­toire, regrette-il. Il devrait s’en plain­dre au prési­dent de la République ».

Danielle Obono, chez Bour­din direct : « Avec cet entre­tien à Valeurs Actuelles, Emmanuel Macron met en oeu­vre sa stratégie visant à être face à Madame Le Pen en 2022, c’est un con­cen­tré des pro­pos car­i­cat­u­raux sur les thé­ma­tiques d’extrême droite que lui et son gou­verne­ment répè­tent depuis des mois ». Elle va un peu plus loin en dis­ant que Macron « con­tribue à créer un cli­mat de guerre civile ».

Les Inrocks par­lent de « tol­lé » et citent les réac­tions de plusieurs jour­nal­istes, comme Ellen Salvi de Médi­a­part pour qui Valeurs Actuelles est un « drôle d’endroit pour sceller un acte II. Enfin « drôle, on s’entend ».

Libéra­tion, par la voix de son directeur de la pub­li­ca­tion Lau­rent Jof­frin, sous le titre « Valeurs du prési­dent actuel ». Pour lui, Valeurs Actuelles serait « l’organe de la droite silex (…) comme s’il allait faire l’éloge de la chas­se à courre dans Veg­an mag­a­zine (…) Il s’épanche soudain dans un heb­do d’extrême droite (…) Serait-ce à ses yeux le jour­nal de « tous les Français » ? Ou bien devrait-il le devenir, oblig­eant « tous les Français » à acheter le numéro, remar­quable coup de pouce com­mer­cial ? (…) Apparem­ment, le Prési­dent entre­tient avec cette rédac­tion des rap­ports plus cor­diaux qu’avec bien d’autres (…) Il faut crain­dre qu’il y ait là une con­ver­gence d’intérêt… Lau­rent Jof­frin paraît bien proche de la retraite en cet édi­to­r­i­al tout en absence de nuances.

Le Monde titre « Entre Emmanuel Macron et Valeurs Actuelles, les secrets d’un flirt ». Accroche : Le prési­dent a choisi l’hebdomadaire ultra-con­ser­va­teur pour se con­fi­er longue­ment sur l’immigration et l’islam, imposant ain­si l’idée d’un duel inévitable avec l’extrême droite en 2022 ». Notons que Le Monde, à son corps défen­dant, se trou­ve dans l’obligation de ne pas qual­i­fi­er Valeurs Actuelles d’extrême droite, ce qui serait embê­tant puisque c’est là, que son prési­dent choisi par­le. Il con­state : « Per­son­ne n’est dupe : le pas de deux entre Valeurs actuelles et Emmanuel Macron ressem­ble à une somme d’intérêts bien compris »

Fran­ce­in­fo par­le d’hebdomadaire « ultra con­ser­va­teur » puis se con­tente de résumer l’entretien.

Même retenue du côté du Point.

Mar­i­anne trou­ve l’Elysée gêné et en même temps que le chef de l’Etat ne dit rien de très nou­veau. VA est con­sid­éré comme « très droiti­er ».

* Seul Le Figaro n’essaie pas de qual­i­fi­er l’hebdomadaire VA en titrant « Dans Valeurs Actuelles, Macron dénonce l’humiliation infligée à la mère voilée », avec comme accroche : « Le prési­dent s’est con­fié à l’hebdomadaire au retour de sa tournée ultra­ma­rine. Il réclame plus de fer­meté con­tre l’immigration illégale ». 

Quels enseignements tirer de cet entretien et surtout des réactions qu’il suscite ?

  • L’actuel prési­dent de la république con­naît l’art de la triangulation.
  • Le mag­a­zine Valeurs Actuelles a réal­isé un très joli coup éditorial.
  • Il est cepen­dant qual­i­fié par presque toute la presse de mag­a­zine d’ultra ou d’extrême droite, ou bien d’ultra conservateur.
  • L’ensemble donne une intéres­sante idée de la lib­erté d’expression et d’opinion en France, ain­si que de la couleur poli­tique majori­taire des médias : vent debout con­tre un entre­tien, con­tre un sim­ple entre­tien du prési­dent dans un heb­do­madaire qui n’a « d’extrême droite » que le fan­tasme du « matin brun » à venir sup­posé par le par­ti des médias convenus.
  • Ce même par­ti qui a joué un rôle essen­tiel dans l’élection d’Emmanuel Macron, le sou­tenant de manière mas­sive, sem­ble s’interroger main­tenant que 18 mois ont passé… ou bien fait semblant.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés