Accueil | Actualités | Médias | Le Point va supprimer 28 postes sur 180
Pub­lié le 14 décembre 2014 | Éti­quettes : ,

Le Point va supprimer 28 postes sur 180

L'hebdomadaire Le Point a annoncé jeudi dernier un plan d'économies qui va entraîner la suppression de 28 postes sur environ 180 salariés.

L'hebdomadaire compte également consacrer des investissements importants visant à assurer sa mutation numérique. « C'est un plan ambitieux, avec une réorganisation de la rédaction autour du numérique, une montée en gamme éditoriale et des ambitions géographiques dans la francophonie, pour devenir le journal de référence francophone, un The Economist francophone », a expliqué Étienne Gernelle, le directeur de la publication.

Et d'ajouter que son magazine voulait « préserver et consolider les forces éditoriales » avec, en priorité, « la rédaction et la technologie ». Troisième magazine français avec 386 000 exemplaires vendus en octobre dernier, Le Point a cependant du faire face à une érosion de ses ventes, à hauteur de - 4 % sur un an.

Désormais, l'hebdomadaire veut se concentrer sur le numérique. Cet été, il a d'ailleurs lancé une section payante de son site, qui enregistre 4 millions de visiteurs uniques par mois. Aujourd'hui de nouveaux projets sont prévus comme un développement des applications ou encore de nouveaux formats numériques, gratuits et payants, qui n'ont pas encore été dévoilés.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This