Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Parisien s’excuse après un témoignage bidon
Publié le 

13 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Parisien s’excuse après un témoignage bidon

Le Parisien s’excuse après un témoignage bidon

Samedi dernier, Le Parisien publiait le témoignage « exclusif » d’une mère porteuse, la première Française à assumer à visage découvert avoir porté un bébé pour autrui, ce qui en France demeure illégal.

Il s’agissait de Raphael­la, 24 ans, une jeune femme ayant accep­té de porter un bébé « pour aider », et ce pour la très mod­ique somme de 5 000 euros. D’emblée, ce témoignage avait sus­cité doutes et inter­ro­ga­tions. Pourquoi se dévoil­er ain­si, au risque d’un procès, après avoir empoché une somme très en deçà de ce qui est générale­ment rever­sée aux mères por­teuses ?

BFMTV a alors mené son enquête et la jour­nal­iste Emmanuelle Geuns a réus­si à join­dre la grand-mère de la jeune femme : « Hier, j’ai eu sa grand-mère au télé­phone. Elle me dit que sa petite-fille n’a jamais été mère por­teuse, mais qu’elle a accouché d’une petite fille qui a été placée par les ser­vices soci­aux. » Devant la polémique, le jour­nal Le Parisien, à l’origine de l’affaire, s’est égale­ment ren­seigné de son côté (mieux vaut tard qua jamais !).

Ain­si le quo­ti­di­en a‑t-il finale­ment décou­vert la supercherie. Sur son site inter­net, Le Parisien s’est excusé auprès de ses lecteurs. « Après de plus amples véri­fi­ca­tions auprès de ses proches, et notam­ment sa mère que nous avons jointe par télé­phone ce lun­di après-midi, il s’avère que cette jeune femme, Raphael­la, a inven­té cette his­toire de toutes pièces, dis­sim­u­lant une sit­u­a­tion parentale en réal­ité très com­pliquée », dis­ait un com­mu­niqué. Le jour­nal a égale­ment con­tac­té la mère de la pré­ten­due mère por­teuse et recueil­li ce témoignage sans équiv­oque : « Ma fille est une mythomane qui croit à ses men­songes. »

« Raphael­la avait bâti un faux témoignage com­por­tant de très nom­breux détails, ce qui a abusé notre vig­i­lance, ain­si que celle d’autres médias lui ayant égale­ment don­né la parole. (…) Notre souci étant d’informer avec exac­ti­tude nos lecteurs, nous tenons ici à apporter ces rec­ti­fi­ca­tions qui rétab­lis­sent la vérité », con­clut l’article. Si l’unique souci du Parisien avait été l’exactitude des infor­ma­tions qu’il pub­lie, et non le « coup » qui fait ven­dre, nul doute que celles-ci auraient été plus ample­ment véri­fiées avant pub­li­ca­tion…

Pho­to : cou­ver­ture du Parisien du 9 mars 2013

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision