Accueil | Actualités | Médias | Le Parisien renonce à licencier Marc Lomazzi
Pub­lié le 18 février 2014 | Éti­quettes : , , ,

Le Parisien renonce à licencier Marc Lomazzi

Une forte mobilisation des rédactions du Parisien/Aujourd’hui en France aura eu raison de la volonté de la direction de licencier Marc Lomazzi.

Le numéro 2 du service économique s’était vu, en effet, annoncé son licenciement le 6 février dernier. La direction avait évoqué une « rupture de confiance » suite à des critiques formulées par ce quinquagénaire très apprécié de ses collègues, et avait estimé qu’il n’était pas « prêt à porter les projets éditoriaux à venir ». Cette décision intervenait la veille du retour du responsable du service éco, que Marc Lomazzi remplaçait jusqu’alors.

Choquée par ce licenciement jugé « brutal », la rédaction s’était réunie en Assemblée Générale lundi 10 février et avait adopté à 76,7 % une motion de défiance à l’encontre de Thierry Bosca, le « glacial » directeur du Parisien, ainsi qu’une motion de soutien à leur collègue. Et de dénoncer « la brutalité avec laquelle il est traité » tout en demandant « à la direction de revenir sur la procédure de licenciement qu’elle a engagée à son encontre ».

C’est désormais chose faite. Devant la pression, et suite à une réunion des syndicats jeudi 13 février, la direction est revenue sur sa décision et a indiqué qu’elle allait « se donner du temps pour réfléchir ». D’après les syndicats, cette déclaration « sous-tend que son licenciement n'est plus envisagé ». Le Parisien/Aujourd’hui en France craint-il un syndrome Libé ?

Crédit photo : DR Le Parisien

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

36% récolté
Objec­tif : févri­er 2019 ! Nous avons récolté 720,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux