Accueil | Actualités | Médias | Le numérique sourit au New York Times
Pub­lié le 13 février 2013 | Éti­quettes :

Le numérique sourit au New York Times

Alors que le quotidien américain avait perdu 40 millions d’euros en 2011, ce dernier vient de dégager, pour cette année 2012, un bénéfice net d’environ 133 millions d’euros.

Ce qui a changé : auparavant, le New York Times tirait son principal financement de la publicité. Le secteur publicitaire étant en crise, les journaux reposant sur ce modèle en ont pâti. Désormais, le journal dégage plus de revenus grâce à ses ventes, et particulièrement de ses abonnements numériques. Fin 2012, on recensait 668 000 abonnements à son édition numérique sur internet. Ses recettes publicitaires ont baissé, mais cela n’a visiblement pas eu d’impact sur sa bonne tenue durant le précédent exercice.

De plus en plus, le modèle axé autour des abonnements et des lecteurs, tendant à s’écarter du modèle publicitaire, s’impose comme une perspective d’avenir pour la presse.

Crédit photo : capture d'écran nytimes.com

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux