Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Le numérique sourit au New York Times

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

13 février 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le numérique sourit au New York Times

Le numérique sourit au New York Times

Temps de lecture : < 1 minute

Alors que le quotidien américain avait perdu 40 millions d’euros en 2011, ce dernier vient de dégager, pour cette année 2012, un bénéfice net d’environ 133 millions d’euros.

Ce qui a changé : aupar­a­vant, le New York Times tirait son prin­ci­pal finance­ment de la pub­lic­ité. Le secteur pub­lic­i­taire étant en crise, les jour­naux reposant sur ce mod­èle en ont pâti. Désor­mais, le jour­nal dégage plus de revenus grâce à ses ventes, et par­ti­c­ulière­ment de ses abon­nements numériques. Fin 2012, on recen­sait 668 000 abon­nements à son édi­tion numérique sur inter­net. Ses recettes pub­lic­i­taires ont bais­sé, mais cela n’a vis­i­ble­ment pas eu d’impact sur sa bonne tenue durant le précé­dent exercice.

De plus en plus, le mod­èle axé autour des abon­nements et des lecteurs, ten­dant à s’écarter du mod­èle pub­lic­i­taire, s’impose comme une per­spec­tive d’avenir pour la presse.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran nytimes.com