Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Nouvel Obs change tout

17 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Nouvel Obs change tout

Le Nouvel Obs change tout

Racheté en juin par le groupe Le Monde, le newsmagazine Le Nouvel Observateur entamera une mutation significative d’ici fin 2014.

Le site tempsreel.nouvelobs.com (6,9 mil­lions de vis­i­teurs uniques en avril, selon Médi­amétrie / Netrat­ings), aujour­d’hui gra­tu­it, chang­era de mod­èle. Aurélien Viers, directeur adjoint des édi­tions numériques, a été chargé de ce chantier. Il est dou­ble. L’of­fre édi­to­ri­ale gra­tu­ite sera refon­due, dans un sens plus mag­a­zine. Surtout, un espace pre­mi­um réservé aux abon­nés, sera créé. Tou­jours au plan dig­i­tal, l’ap­pli­ca­tion quo­ti­di­enne L’Obs du soir, prévue à la ren­trée, est retardée de trois mois. Paul Quinio en reste la cheville ouvrière.

Le nou­veau directeur de la rédac­tion, Math­ieu Crois­sandeau impulse con­join­te­ment une nou­velle for­mule du jour­nal imprimé. Elle devrait être prête en novem­bre. Pour ce faire, il con­tin­ue à sim­pli­fi­er l’or­gan­i­sa­tion de la rédac­tion (six cadres à sa tête au lieu d’une ving­taine), aidé en cela par la clause de ces­sion. Entre 20 et 25 jour­nal­istes (sur 140 cartes de presse env­i­ron) par­tiront au sec­ond semes­tre dans ce cadre. Par­mi les “plumes” du Nou­v­el Obser­va­teur , sont notam­ment con­cernés les grands reporters Jean-Paul Mary au ser­vice “Monde” et Guil­laume Malau­rie à la rubrique “Envi­ron­nement”, ain­si que le jour­nal­iste économique Gérard Muteaud. Le directeur de la rédac­tion du sup­plé­ment quin­zomadaire Téléobs, Richard Can­na­vo, fait égale­ment ses valis­es. Il est rem­placé par Stéphane Arte­ta, rédac­teur en chef adjoint des dossiers. Alors que nom­bre de jour­nal­istes, qui avaient le titre de rédac­teur en chef, l’ont per­du (Serge Raffy par exem­ple), les nou­velles pro­mo­tions restent lim­itées au rang de chef de ser­vice. Ain­si, Sophie Fay, devient sim­ple­ment chef du ser­vice “Économie” et non pas rédac­trice en chef comme son prédécesseur, Syl­vain Courage. À l’i­den­tique, François Rey­naert, jour­nal­iste à “Notre époque” est nom­mé chef du ser­vice en rem­place­ment de Denis Demon­pion. Il sera sec­ondé par Elodie Lep­age.

Pour retrou­ver des couleurs à l’hori­zon 2015 (cinq mil­lions de pertes pour 95 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2013), Le Nou­v­el Obser­va­teur (DTP OJD 2013 : 515 892 exem­plaires, ‑1,3%) doit non seule­ment mod­erniser ses sup­ports, mais aus­si réduire sa masse salar­i­ale, en nom­bres et en grades.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision