Accueil | Actualités | Médias | Le meilleur de l’Ojim en 2015 – 03/01/2016
Pub­lié le 3 janvier 2016 | Éti­quettes : , ,

Le meilleur de l’Ojim en 2015 – 03/01/2016

Le gouvernement veut exclure Minute et Valeurs actuelles des aides à la presse mais il s’y prend heureusement comme un manche…


Lire l'article

Le gouvernement veut exclure certains médias des aides à la presse : Valeurs actuelles en appelle à Bruxelles.

Lire l'article

[divider]

Voir aussi : [Portrait] Bruno Roger-Petit, l’indignation correcte

Journaliste de seconde zone, Bruno Roger-Petit a trouvé dans l’attaque frontale de personnalités un moyen de se hisser dans un petit monde médiatique qui semble le fasciner. Ce mitterrandiste convaincu né en septembre 1962 s’est fait depuis quelques années le spécialiste des indignations « politiquement correctes ». Sa panoplie, sur laquelle il fonde toute sa réflexion, se compose du crime d’arrière-pensée, de l’attaque personnelle et du procès d’intention. À longueur d’articles, BRP s’emploie à aligner des interprétations obsessionnelles et à mettre au jour des non-dits largement fantasmés. Une « pensée » qui croit lire entre les lignes mais qui, en réalité, repose largement sur le néant…


Lire le portrait

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This