Accueil | Actualités | Médias | Le marché des magazines reste stable
Pub­lié le 25 août 2014 | Éti­quettes :

Le marché des magazines reste stable

Selon les chiffres fournis par les deux messageries Presstalis et MLP, les Français restent de fidèles acheteurs de magazines.

En effet, malgré la hausse des prix, le panier moyen est stable même si le marché de la presse reste, en volume comme en valeur, orienté à la baisse. Presstalis, principal distributeur de presse français, a enregistré une baisse de 10,5 % en volume et 6,5 % en valeur. Des chiffres conformes à ce qui était prévu.

Mais au premier semestre, le panier moyen est resté stable à 3,03 euros l'achat de presse (3,04 en 2013) grâce notamment à l'augmentation des prix, qui a pallié la baisse des ventes. Les magazines les plus vendus restent ceux consacrés à l'actualité (Paris Match, Le Nouvel Obs, L'Express, Le Figaro Magazine, Le Point…) et les titres people (France Dimanche, Closer, Voici…), qui ont cumulé 254 millions d'euros de vente chez Presstalis l'an dernier. Suivent les féminins (Version Femina, Femme actuelle, Elle…), qui ont pesé 162 millions d'euros, et les titres télé (TV Magazine, Télé Z, Télé 7 Jours…), dont les prix sont les plus bas et qui ont représenté un volume d'affaires de 125 millions d'euros.

Les magazines d'information pure ont quant à eux su mieux résister grâce à leur importante base d'abonnés.

Crédit photo : capture d’écran vidéo BFMTV

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This