Accueil | Actualités | Médias | Un magazine de supermarchés plus lu que The Sun
Pub­lié le 23 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

Un magazine de supermarchés plus lu que The Sun

Révolution au pays de Sa Majesté. Le magazine Tesco, enseigne de supermarché britannique leader du marché au Royaume-Uni, vient de dépasser le journal The Sun en termes de lecteurs.

Selon les chiffres officiels du National Readership Survey, près de 7,22 millions de personnes lisent Tesco Magazine, soit environ 100.000 de plus que le grand tabloïd. Ce coup de force mis en avant par l’enseigne dans le but d’assurer sa promotion a été cependant vivement critiqué. En effet, beaucoup jugent incomparables un magazine gratuit qui parait tous les deux mois et un grand quotidien. En France, c’est comme si un magazine édité par Franprix se targuait de devancer le journal Le Parisien en matière d’audience.

D’autres supermarchés britanniques également présents dans le monde de la presse présentent eux aussi des chiffres impressionnants : Asda (6 millions de lecteurs), Mark & Spencer (3,7 millions de lecteurs) et Sainsbury's (3,4 millions de lecteurs).

Crédits photo : Tesco Magazine

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux