Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour l’ONU, le tabloïd The Sun fait de la propagande génocidaire
Publié le 

28 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pour l’ONU, le tabloïd The Sun fait de la propagande génocidaire

Pour l’ONU, le tabloïd The Sun fait de la propagande génocidaire

Mi-avril, le quotidien britannique The Sun publiait, trois jours après le naufrage d’un bateau de migrants en Méditerranée, une tribune virulente où ces derniers étaient comparés à des « cafards » et des « sauvages ».

Écrit par la “poli­tique­ment incor­recte” Katie Hop­kins, habituée des for­mules choc, l’édi­to­r­i­al du 17 avril évo­quait « une peste d’hu­mains sauvages ». « Mon­trez-moi les images de cer­cueils, mon­trez-moi les corps flot­tants dans l’eau, jouez du vio­lon et mon­trez des per­son­nes affamées et tristes. Je n’en ai tou­jours rien à faire », expli­quait-elle.

Pour celle-ci, grossière­ment com­parée par Libéra­tion à « une sorte de Zem­mour bri­tan­nique », cer­taines villes anglais­es sont dev­enues « des plaies putrides où des nuées de migrants et de deman­deurs d’asile empochent les allocs comme si c’était de l’argent du Monop­oly ». « Ne vous trompez pas, ces immi­grants sont comme des cafards. Ils peu­vent ressem­bler un peu à l’Éthiopie de Bob Geld­of en 1984, mais ils sont con­stru­its pour sur­vivre à une bombe nucléaire. Ce sont des sur­vivants… », a‑t-elle estimé avant de pré­conis­er l’u­til­i­sa­tion de canons pour les repouss­er. Aus­si, « faire quelques trous au fond de tout ce qui peut ressem­bler à un bateau serait égale­ment une bonne idée ».

Selon le Haut Com­mis­sari­at aux droits de l’Homme des Nations Unies, cet arti­cle est écrit « dans un lan­gage très sim­i­laire à celui employé par le jour­nal Kan­gu­ra et la Radio des Mille Collines au Rwan­da au cours de la péri­ode précé­dant le géno­cide de 1994 ».

« Les attaques ver­bales sournois­es con­tre les migrants et les deman­deurs d’asile par les tabloïds bri­tan­niques se pour­suiv­ent depuis trop longtemps, sans être con­testées d’un point de vue légal. Je suis un défenseur inflex­i­ble de la lib­erté d’expression, qui est garantie par l’article 19 du Pacte inter­na­tion­al relatif aux droits civils et poli­tiques (PIDCP), mais cette lib­erté n’est pas absolue », a estimé Zeid Ra’ad Al Hus­sein ven­dre­di à Genève.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision