Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le journal Présent attaque le « mensonge médiatique »

18 mars 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Le journal Présent attaque le « mensonge médiatique »

Le journal Présent attaque le « mensonge médiatique »

Accueil | Veille médias | Le journal Présent attaque le « mensonge médiatique »

Le journal Présent attaque le « mensonge médiatique »

18 mars 2016

Après avoir éprouvé de graves difficultés, le quotidien traditionaliste catholique se redresse avec une nouvelle équipe. Présent consacre un numéro spécial aux médias et à leurs mensonges.

« Notre élite jour­nal­is­tique et mondaine, intel­lectuelle et parisi­enne, si prompte à traiter de sex­iste quiconque refuse d’écrire pro­fesseure ou auteure, n’a rien à dire au viol de cen­taines de femmes par des hordes d’émigrés ou d’immigrants, comme on ne dit plus, car le poli­tique­ment cor­rect impose migrants », la cita­tion – exces­sive sur le nom­bre de vio­ls – de Michel Onfray au Cor­riere de la sera donne le ton du sup­plé­ment : offen­sif avec une pointe d’agressivité.

L’intervention la plus inci­sive est sans doute celle de Floris de Bon­neville ancien directeur des rédac­tions de l’agence Gam­ma analysant l’obscène exploita­tion de la pho­to du petit syrien noyé sur les côtes turques : « tout cela est pure manip­u­la­tion ! On veut nous manip­uler pour nous atten­drir devant ces migrants dont on nous mon­tre en majorité des familles, alors que ces familles ne représen­tent qu’une minorité de 15 à 20%. Dans le but de les faire admet­tre chez nous ». Il revient sur la dis­tinc­tion accordée au pho­tographe War­ren Richard­son mon­trant un migrant ten­ant dans ses bras un enfant essayant de tra­vers­er une fron­tière : une pho­to en couleur détournée, trans­for­mée en noir et blanc pour provo­quer plus d’émotion.

Robert Ménard ancien secré­taire général de Reporters sans fron­tières qui est aujourd’hui le maire le plus attaqué de France con­naît bien le monde jour­nal­is­tique et livre ain­si un con­stat sans appel : « la démoc­ra­tie n’existe pas ». Le catéchisme répub­li­cain mène une guerre civile aux défenseurs du réel. Mais la présence d’internet ne per­met plus d’occulter com­plète­ment les faits ou le rend plus difficile.

Claude Chol­let – prési­dent de l’Ojim – inter­rogé sur le com­plo­tisme en entre­prend une cri­tique sévère. « Comme la mau­vaise mon­naie chas­se la bonne, la paresse com­plo­tiste peut nuire à la crédi­bil­ité de la réin­for­ma­tion ou de l’information tout court », note-t-il. Con­statant que la police de la pen­sée se fait de plus en plus lourde il donne la recette pour une résis­tance effi­cace : « le tra­vail, le pro­fes­sion­nal­isme, garder l’esprit clair et l’âme joyeuse ».

Le men­songe médi­a­tique, 2,50 €, en vente en kiosque

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés