Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Le hacker israélien Ulcan a fait sa première victime
Le hacker israélien Ulcan a fait sa première victime

3 octobre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Le hacker israélien Ulcan a fait sa première victime

Le hacker israélien Ulcan a fait sa première victime

Le hacker israélien Ulcan a fait sa première victime

L’affaire a dépassé le simple canular mal intentionné. Mardi dernier dans la matinée, le père du journaliste de Rue89 Benoît Le Corre est décédé des suites d’un infarctus.

Depuis plusieurs jours, l’homme qui était, selon les médecins, une per­son­ne à risque, était vic­time de har­cèle­ment télé­phonique de la part de Gré­go­ry Chel­li, un hack­er fran­co-israélien qui sévit de plus en plus sur la toile.

Tout com­mence le 29 juil­let lorsque le jour­nal­iste pub­lie un arti­cle sur le hack­er, jugé « men­songer » par ce dernier. Dans la soirée, le site de Rue 89 est vic­time d’une pre­mière attaque infor­ma­tique, qui sera suiv­ie de quelques autres, revendiquée par « Ulcan ».

Mais c’est mal con­naître le jeune homme que de penser qu’il va s’ar­rêter là. Après avoir appelé directe­ment le jour­nal­iste pour l’in­sul­ter, celui-ci va égale­ment appel­er ses pro­pres par­ents. Dans le pre­mier appel, il leur fait croire que leur fils est mort avant de les insul­ter. Dans un sec­ond temps, Chel­li va télé­phon­er à la police en se faisant pass­er pour le père de Benoît Le Corre pour leur expli­quer qu’il a tué sa famille. La police va alors débar­quer bru­tale­ment au domi­cile du couple…

Six semaines plus tard, le père du jour­nal­iste, con­tin­uelle­ment stressé, vient d’être vic­time d’un infarc­tus qui a con­duit les médecins à le plac­er dans un coma arti­fi­ciel duquel il ne sor­ti­ra pas. « On ne peut pas claire­ment établir une cor­réla­tion entre le stress et l’in­farc­tus, mais on a envie de dire que ce n’est pas étranger », a estimé un médecin réanimateur.

Voir aussi  Vers la fin des commentaires sur les sites d'info ?

Plusieurs plaintes ont déjà été déposées comme Gré­go­ry Chel­li, qui demeure en Israël. Depuis quelques mois, celui-ci redou­ble d’ac­tiv­ité et s’en prend à tous ses adver­saires idéologiques (en gros, ceux qui ne parta­gent pas son « sion­isme » absolu) ain­si qu’à leur famille. Ses méfaits vont de l’ap­pel d’in­sulte au har­cèle­ment des proches jusqu’au dévoile­ment du casi­er judiciaire.

Pour le moment, aucune suite n’a été don­née aux dif­férentes plaintes déposées, « en l’ab­sence, sem­ble-t-il, de tout mou­ve­ment du côté des autorités israéli­ennes », explique Pierre Has­ki. Com­bi­en de temps encore l’im­punité pour­ra-t-elle régner ?

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.