Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Laurent Joffrin pris les doigts dans le pot de confiture

13 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Laurent Joffrin pris les doigts dans le pot de confiture

Laurent Joffrin pris les doigts dans le pot de confiture

Ah… Laurent Mouchard alias Laurent Joffrin, nous l’aimons beaucoup à l’Observatoire du Journalisme au point de lui consacrer un portrait papier puis un portrait vidéo sous le titre charmant socialiste libéral, compatible à tous les pouvoirs. Mais ce charmant journaliste, éternel batelier de Libé à L’Obs, puis de L’Obs à Libé, suivant les méandres capitalistiques et les évolutions éditoriales subséquentes nous surprendra toujours, car les charmes d’une adolescence girovague et toujours renouvelée sont infinis.

C’est Le Figaro qui nous l’apprend, l’ami Lau­rent, l’ami des rich­es édi­teurs, l’ami de la migra­tion cool et inin­ter­rompue (pas de coitus inter­rup­tus je vous prie), est par­fois la plume de quelques puis­sants.

FH mais qui est donc FH ?

Prenons FH par exem­ple. FH ? Vous ne voyez pas ? FH comme François Hol­lande. Prenez sa notice sur Wikipedia (ver­sion de 2035) : François Hol­lande, Prési­dent de la République française 2012/2017 voir dans l’onglet IIIème République l’article Hen­ri Queuille et dans l’onglet pays, fro­mages de Hol­lande. Donc, le sus­nom­mé écrit ses mémoires, enfin écrit c’est beau­coup dire. Il les dicte ou les sug­gère à des amis qui, dis­ons, les met­tent en forme.

Adonc FH (non, non, pas le fro­mage, suiv­ez un peu) rêve ses mémoires. Ou les sug­gère ou les imag­ine. Et les soumet, les fait cor­riger (pas rédi­ger non, juste une ample cor­rec­tion) à des amis proches. Tiens, Lau­rent par exem­ple. Un bon ami Lau­rent, tou­jours là dans les coups durs, et puis on ne sait jamais, Chirac a bien fini par revenir au pou­voir.

Toujours relire avant d’envoyer

Lau­rent n’écrit pas, oh non ! Il sug­gère, il col­lige, il cor­rige, il funam­bule, il accent cir­con­flexe, il vir­gule, il déam­bule. Il améliore, sup­pose-t-on, la prose de son ami FH. Bon écrivain certes, mais médiocre adepte des cir­cuits élec­tron­iques. Et il envoie sa copie (atten­tion pas de la rédac­tion, de sim­ples cor­rec­tions, vous me suiv­ez tou­jours), par une erreur de clic (clac) à … Emmanuel Macron.

Résumons : Lau­rent Jof­frin cor­rige une par­tie du livre de son ami François Hol­lande et par une erreur d’aiguillage expédie par voie élec­tron­ique ses cor­rec­tions à Emmanuel Macron, au moment où les rela­tions entre le nou­veau Prési­dent et l’ancien ne sont pas tout à fait au beau fixe. Ayons pitié du Frère Jof­frin.

Vil­lon pen­sait il à lui dans sa Bal­lade des pen­dus ?

Envoi
Frères humains qui après nous vivez
N’ayez les cœurs con­tre nos endur­cis
Car, se pitié de nous pau­vres avez
Dieu en aura plus tost de vous mer­ciz

Amen.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.