Accueil | Actualités | Médias | L’AFP verra ses subventions augmenter jusqu’en 2018
Pub­lié le 11 juin 2015 | Éti­quettes : ,

L’AFP verra ses subventions augmenter jusqu’en 2018

Si Radio France peine à signer son contrat d'objectifs et de moyens avec l'État, ce n'est pas le cas de l'Agence France Presse (AFP).

« Tout est en ordre, il ne reste qu’à signer le texte pour le concrétiser », notent Les Échos. Ainsi, le montant de la contribution publique se portera à 105 millions d'euros par an, et 1,4 % de plus chaque année jusqu'en 2018, en plus des 20 millions d'euros de contenu que l'État s'est engagé à acheter à l'AFP.

« L’Etat a tout de suite été partant pour une croissance de notre budget public », s'est félicité Emmanuel Hoog, le président de l'agence qui, en retour, réduira ses coûts de 1 % par an. Désormais, M. Hoog vise une croissance moyenne de 2,2 %, contre 3,8 % lors du précédent contrat, qui n'était « pas très réaliste ».

Enfin, pas question de toucher aux emplois. «  Les salaires représentent 75 % de nos coûts, et on ne peut pas toucher aux effectifs journalistes : nous sommes déjà moins nombreux que nos concurrents AP ou Reuters », a-t-il constaté.

Voir également notre dossier : « L'affaire Gourevitch, ou le pouvoir sans partager de l'AFP »

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This