Accueil | Actualités | Médias | La Voix du Nord vs Steeve Briois
Pub­lié le 30 septembre 2014 | Éti­quettes :

La Voix du Nord vs Steeve Briois

Les relations entre la presse et le Front National semblent toujours aussi difficiles. Ainsi, Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont a-t-il annoncé sur son compte twitter qu'il arrêtait « de lire les titres de La voix du Nord ». Il est vrai que le journal avait titré : « Revers pour Steeve Briois au centre hospitalier », le responsable FN n'ayant pas été élu à la présidence du conseil d'administration de l'hôpital de sa ville.

Le lendemain, Steeve Briois récidivait, dans un billet posté sur son site personnel, sous le titre explicite : « Quand la Voix du Nord me fait disparaître de l'actualité héninoise ». Et d'expliquer, nommant la journaliste du quotidien local, que « Madame Debette, dans l'article de la Voix du Nord paru ce jour et consacré aux 40 ans de Galvanisation de l'Artois, cite tous les officiels présents, sauf moi, qui suis pourtant intervenu officiellement à l'invitation des dirigeants de l'entreprise. Depuis quelques semaines, les élus d'opposition ont davantage d'espace réservé dans les pages locales de la Voix du Nord que la majorité : qu'à cela ne tienne, nous effectuerons le travail de réinformation nécessaire » !

Entre la presse locale et la mairie, un bras de fer commence...

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This