Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> La télévision utilise les invités pour les manger à son seul profit »

22 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | « La télévision utilise les invités pour les manger à son seul profit »

« La télévision utilise les invités pour les manger à son seul profit »

22 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Invité du « Talk média Orange-Le Figaro », Guillaume Durand a donné son avis sur le monde de la télévision aujourd’hui.

Celui qui ani­me l’antenne de Radio Clas­sique a tout d’abord défendu sa chapelle. Pour lui, Radio Clas­sique est « une radio de qual­ité qui com­mence à avoir une véri­ta­ble influ­ence. (…) C’est la seule radio avec une demi-heure d’é­conomie et une heure de poli­tique le matin. »

Au sujet de la télévi­sion, ce dernier a estimé que « la logique de la télévi­sion aujour­d’hui, c’est de fab­ri­quer du buzz pour YouTube ». Il pour­suit en dénonçant l’utilisation qui est faite des invités sur les plateaux télé : « Le grand drame, c’est que la télévi­sion utilise les invités pour les manger à son seul prof­it. Aujour­d’hui si Pierre Boulez va chez Ruquier, Aymer­ic Caron va lui dire ; qu’est-ce que c’est que cette musique atonale ? C’est absurde ! Le sys­tème de la télévi­sion c’est de dévor­er les invités. Donc tous ceux qui y allaient n’y vont plus. Cela a mar­gin­al­isé la cul­ture. Cather­ine Deneuve et Michel Houelle­becq sont absents sauf dans un JT si on leur laisse dix minutes. »

Guil­laume Durand a con­clu son raison­nement en ajoutant qu’aujourd’hui, à l’heure des sup­pres­sions d’émissions cul­turelles, « il y a une pres­sion con­sid­érable de l’In­ter­net pour pro­mou­voir les ambianceurs. Il faut por­tant qu’une autre télévi­sion existe, car, sinon, les artistes vont dis­paraître de la télé et ils ne seront plus dans les archives de l’I­NA. Donc la mémoire cul­turelle va disparaître. »

Crédit pho­to : Le Figaro / le.buzz.media

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés