Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Trump attaque Twitter, Facebook et Google au nom du premier amendement

16 juillet 2021

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Trump attaque Twitter, Facebook et Google au nom du premier amendement

Trump attaque Twitter, Facebook et Google au nom du premier amendement

16 juillet 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Vous allez lire un article gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien. Claude Chollet

Le premier amendement de la Constitution américaine stipule, entre autres, qu’aucune loi ne peut s’opposer à la liberté de religion, d’expression ou de la presse. Au nom de ces libertés, Donald Trump, suspendu des différents réseaux sociaux (Twitter, Facebook, YouTube de Google), annonce poursuivre ceux-ci en justice.

La plainte, très peu médi­atisée en France*, a été déposée auprès du tri­bunal fédéral du dis­trict sud de la Floride. Motif ? Cen­sure illé­gale et inconstitutionnelle.

« Aujourd’hui, aux côtés de l’Amer­i­ca First Pol­i­cy Insti­tute, je dépose, en tant que prin­ci­pal représen­tant, une action col­lec­tive majeure en jus­tice con­tre les géants de la tech com­prenant Face­book, Google et Twit­ter, ain­si que leurs patrons Mark Zucker­berg, Sun­dar Pichai et Jack Dorsey. (…) Le droit inal­ién­able du peu­ple améri­cain à la lib­erté doit pré­val­oir con­tre les Big Tech et les autres forces qui cherchent à le détru­ire. Par ce procès, nous défendons la démoc­ra­tie améri­caine en défen­dant le droit à la lib­erté d’ex­pres­sion pour tous les Améri­cains », a‑t-il ain­si déclaré le 7 juillet.

Nous avons trou­vé sur inter­net une vidéo pro­duite sur la chaîne con­ser­va­trice TFI Glob­al qui en explique les enjeux. Nous l’avons traduite en français (ci-dessous). TFI Glob­al alias The Frus­trat­ed Indi­an, est une chaîne con­ser­va­trice indi­enne qui pub­lie en anglais et en hindi.

Source orig­i­nale : They banned him and thought it was over, but Trump isn’t the one to stay silent


*À l’heure où nous met­tons en ligne, une recherche dans Google News avec les requêtes “Trump Twit­ter”, “Trump Big Tech”, “Trump GAFA”, donne les résul­tats suiv­ants en presse française : Fran­ce­In­fo, RT France, 20 Min­utes (dépêche AFP), Causeur, Cour­ri­er Inter­na­tion­al, Le Figaro, L’Opin­ion, Le Pro­grès pour la PQR, et Numéra­ma. Autant dire pas grand monde.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés