Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La surveillance de la NSA, une menace pour les journalistes
Publié le 

23 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La surveillance de la NSA, une menace pour les journalistes

La surveillance de la NSA, une menace pour les journalistes

Suite aux révélations d’un ex-consultant de la NSA, Edward Snowden, sur la surveillance des conversations privées sur internet, Dan Gillmor, chroniqueur au Guardian, professeur de journalisme et auteur de « We the media », a répondu aux questions du Nouvel Observateur.

« Les jour­nal­istes devraient tou­jours envis­ager le pire en ter­mes de sécu­rité, a‑t-il estimé. Ça peut être une ques­tion de vie ou de mort pour leurs sources. En par­ti­c­uli­er pour les “whistle­blow­ers” du gou­verne­ment, ces “lanceurs d’alerte” qui pren­nent des risques pour révéler des élé­ments impor­tants. » Et de prévenir : « Un jour­nal­iste, quelle que soit sa source, doit tou­jours pren­dre des pré­cau­tions pour véri­fi­er sa sécu­rité. Les jour­nal­istes qui tra­vail­lent beau­coup avec ce média ne le com­pren­nent et ne le réalisent pas assez. »

« Les médias utilisent Google, Apple, Face­book, YouTube pour de bonnes raisons. Mais peut-être ne faisons-nous pas assez atten­tion. Nous leur don­nons une grande par­tie de ce qui fait notre fonds de com­merce », a‑t-il pour­suivi en don­nant l’exemple de Face­book, qui pour lui « est à la fois bon et mau­vais pour le jour­nal­isme. Les inter­nautes y sont mas­sive­ment, mais nous, jour­nal­istes, lui accor­dons beau­coup trop de ce qui fait le cœur de notre méti­er. Ils moné­tisent ces don­nées, nous devri­ons plutôt nous con­cen­tr­er à trou­ver cet argent pour sur­vivre. »

« Il est facile désor­mais, pour le gou­verne­ment améri­cain notam­ment, de savoir avec qui nous échangeons. En tant que jour­nal­iste, nous devri­ons soulever la ques­tion, c’est un prob­lème ! Dans les dic­tatures, les médias sont oblig­és de tra­vailler ain­si. C’est leur seul moyen de pou­voir dis­cuter avec les mem­bres de l’opposition dans cer­tains pays. S’ils sont démasqués, cela peut être fatal. En Amérique du Nord et en Europe, il est impos­si­ble de con­tin­uer à penser qu’une sur­veil­lance n’existe pas. »

En mai dernier, le New York­er a lancé « Stron­gox », une base cryp­tée per­me­t­tant des échanges sécurisés entre jour­nal­istes. Un début ?

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision