Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La sémantique du Monde, un exemple de soft manipulation

11 novembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La sémantique du Monde, un exemple de soft manipulation

La sémantique du Monde, un exemple de soft manipulation

Le Monde était parvenu à le faire croire (un peu) au siècle dernier : comme « quotidien de référence », jamais il ne pratiquerait l’approximation, pas plus que la fake news (surtout pas à l’époque Plenel par exemple ?). La manipulation n’a pas besoin de cette panoplie pour se déployer dans ses pages. La preuve par un article tout récent sur l’immigration.

Le mar­di 5 novem­bre 2019, Le Monde pub­lie un arti­cle mis en ligne vers 2 heures du matin. Il est d’abord inti­t­ulé : Vingt mesures pour l’immigration.

Accroche : « Les déci­sions qui seront offi­cielle­ment dévoilées mer­cre­di ont été présen­tées dès lun­di soir à plusieurs min­istres et par­lemen­taires de la majorité réu­nis à Matignon ».

À 8 heures, le titre et l’accroche sont devenus : Les vingt mesures du gou­verne­ment sur l’immigration.

« L’exécutif veut dur­cir les con­di­tions d’accès aux soins des deman­deurs asile. Le gou­verne­ment dévoil­era, mer­cre­di, vingt mesures sur l’immigration, après un mois de polémiques amal­ga­mant ce sujet au com­mu­nau­tarisme ».

Le posi­tion­nement n’est pas exacte­ment iden­tique et a var­ié très rapi­de­ment.

Dans le corps de l’article

L’article est, quant à lui, apparem­ment « neu­tre », présen­té sous l’égide de l’AFP (« Le Monde avec AFP »). Une neu­tral­ité toute appar­ente tant le dia­ble se niche dans les détails, et la manip­u­la­tion du lecteur dans le choix de mots savam­ment et dis­crète­ment dis­til­lés au fil d’un arti­cle se présen­tant comme objec­tif.

Cita­tions :

« Plus exigeant sur l’accès aux soins, plus ferme face aux « abus » et davan­tage soucieux des fil­ières économiques en ten­sion. Edouard Philippe dévoil­era, mer­cre­di 6 novem­bre à l’issue d’un comité inter­min­istériel, vingt mesures, sur l’immigration, après un mois de polémiques amal­ga­mant ce sujet au com­mu­nau­tarisme et à la laïcité. Les déci­sions ont été présen­tées dès lun­di soir à plusieurs min­istres et par­lemen­taires de la majorité, réu­nis à Matignon. »

C’est un pre­mier para­graphe qui a l’air factuel mais qui ne l’est pas. Les mots soulignés le mon­trent, en par­ti­c­uli­er le verbe amal­gamer.

« Comme atten­du, et mal­gré les protes­ta­tions des asso­ci­a­tions, l’exécutif a acté l’instauration pour les deman­deurs d’asile d’un délai de carence de trois mois pour accéder à la pro­tec­tion uni­verselle mal­adie (PUMA), la « Sécu » de base. Jusque-là, ils y avaient droit dès le dépôt de leur demande ».

Rap­pel­er l’existence de cette oppo­si­tion, celle des sacro-saintes asso­ci­a­tions, n’est ici pas anodin. Les dites « asso­ci­a­tions » vivent de l’immigration, on peut com­pren­dre qu’elles soient hos­tiles à toute mesure dimin­u­ant leur gagne-pain.

« Dis­posi­tif réservé aux sans-papiers, et régulière­ment au cœur de con­tro­ver­s­es pour son car­ac­tère sup­posé­ment dis­pendieux, l’aide médi­cale d’Etat (AME), qui béné­fi­cie à 318 000 per­son­nes, n’est pas directe­ment touchée. Mais désor­mais, cer­tains actes non urgents pour­ront faire l’objet d’un accord préal­able de la Sécu­rité sociale ».

Et

« Davan­tage de con­trôles devront aus­si être exercés sur les béné­fi­ci­aires de l’aide aux deman­deurs d’asile (ADA) qui toucheraient, selon le gou­verne­ment, indû­ment en même temps le revenu de sol­i­dar­ité active (RSA) ».

Voilà qui se passe de com­men­taire.

Le Monde pré­tend don­ner une infor­ma­tion neu­tre, tout est dans les adverbes (sup­posé­ment) et les jux­ta­po­si­tions de références (amal­ga­mant, les protes­ta­tions). Lus avec atten­tion, les arti­cles du Monde sont ain­si effec­tive­ment « de référence », dans le domaine de la soft manip­u­la­tion et du dou­ble masque. Le pre­mier dis­simule ce qu’elle est en réal­ité (manip­u­la­trice), le sec­ond masque la réal­ité elle-même.

Voir un autre exem­ple de manip­u­la­tion du Decodex (financé par Google) sous la sig­na­ture de Samuel Lau­rent.

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision