Accueil | Actualités | Médias | La rédactrice en chef du New York Times débarquée
Pub­lié le 17 mai 2014 | Éti­quettes : ,

La rédactrice en chef du New York Times débarquée

De manière inattendue, Jill Abramson, directrice de la rédaction du New York Times, a été débarquée de son poste.

Jill Abramson

Jill Abramson. Source : twitter.com/JillAbramson

C'est Arthur Sulzberger Jr., le président de la New York Times Co., qui a annoncé son départ aux journalistes mercredi dernier, ainsi que le nom de son remplaçant : Dean Baquet, 57 ans et qui était jusqu'à présent le numéro deux de la rédaction. Ancien du Los Angeles Times et du Chicago Tribune, lauréat du Prix Pulitzer en 1988, Baquet devient le premier afro-américain à diriger la « Gray Lady », surnom du New York Times.

Arthur Sulzberger Jr., s'il n'a donné aucune raison à l'éviction de Jill Abramson, a adressé toute sa confiance à son remplaçant. « Il n'y a pas de journaliste dans notre rédaction ou ailleurs qui soit plus qualifié que Dean Baquet pour assumer les responsabilités de rédacteur exécutif aujourd'hui », a-t-il expliqué.

Comme le rapporte Le Figaro, des tensions internes existaient entre Sulzberger et la directrice débarquée, en poste depuis 2011. Ce dernier jugeait que Jill Abramson « perdait la confiance de ses troupes ». En revanche, le patron opérationnel de la New York Times Co., Mark Thomson, en place depuis 2012 et dirigeant d'une main de maître la mutation numérique du journal, conserve toute la confiance du boss.

Crédit photo : flodigrip via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux