Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
La fondation Polémia s’attaque à la pression publicitaire

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

14 octobre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La fondation Polémia s’attaque à la pression publicitaire

La fondation Polémia s’attaque à la pression publicitaire

Temps de lecture : < 1 minute

La fondation Polémia organise le 26 octobre prochain sa Sixième journée de la réinformation à Paris « avec des propositions pour se libérer et libérer l’esprit des Français de la tyrannie publicitaire ».

Le con­stat est amer : « Il est dif­fi­cile pour un urbain con­tem­po­rain, coupé de la nature, de recon­naître un arbre à ses feuilles ; enfan­tin pour lui, en revanche, de recon­naître le logo d’une mar­que. » En cause : la pres­sion pub­lic­i­taire, que Polémia entend bien dénoncer.

« Des écrans allumés partout : dans les maisons, les bars, les restau­rants, les trans­ports. 2% de la richesse pro­duite con­sacrée au con­di­tion­nement de l’opinion par la pub­lic­ité. Et la mise des neu­ro­sciences au ser­vice de la manip­u­la­tion men­tale », écrit la fon­da­tion présidée par Jean-Yves Le Gal­lou, qual­i­fi­ant les médias d’ « instru­ments » de ce con­di­tion­nement qui entraîne « l’acte d’achat com­pul­sif » et le « poli­tique­ment correct ».

Polémia vous donne donc ren­dez-vous le same­di 26 octo­bre à Paris pour débat­tre de ces ques­tions. Pro­gramme et inscrip­tion : [email protected]

Crédit pho­to : DR Polémia