Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La faute de Libé : Demorand se justifie, puis s’excuse

14 avril 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La faute de Libé : Demorand se justifie, puis s’excuse

La faute de Libé : Demorand se justifie, puis s’excuse

Couvert de critiques suite à la Une de son journal relayant une rumeur sur Laurent Fabius, Nicolas Demorand s’est justifié ce mardi 9 avril dans les colonnes de Libération.

La faute de Libé : Demorand se justifie, puis s’excuse

© Mila­dy de Win­ter pour l’O­JIM

Libé avait, ce lun­di, fait sa une sur une rumeur, et son démen­ti, attribuant un compte suisse à Lau­rent Fabius, actuel min­istre des Affaires étrangères. Sujet à de nom­breuses cri­tiques, notam­ment de Medi­a­part, le patron du jour­nal s’est feint d’un arti­cle pour jus­ti­fi­er son choix. Con­sid­érant cette rumeur comme « un fait poli­tique majeur », Demor­and a estimé que « si Libéra­tion a donc fait le choix de pub­li­er le nom de Lau­rent Fabius et don­né la parole à son avo­cat, c’est tout sim­ple­ment pour partager avec ses lecteurs les infor­ma­tions en notre pos­ses­sion à l’instant où le jour­nal part à l’imprimerie ».

« Com­ment une rumeur a pu devenir, l’espace d’un week-end, un motif d’affolement pour l’exécutif et, à ce titre, un fait poli­tique majeur ? C’est la seule ques­tion à laque­lle Libéra­tion entendait répon­dre dans son édi­tion d’hier », ajoute-t-il avant de con­clure : « De l’incompréhension a pour­tant accueil­li notre tra­vail, que ce soit à l’intérieur du jour­nal ou à l’extérieur. Nous en prenons évidem­ment notre part : un mes­sage mal reçu pose à son émet­teur des ques­tions aux­quelles il se doit de répon­dre, afin de lever doutes et ambigüités sur sa démarche. C’est chose faite. »

Un dis­cours à met­tre en par­al­lèle avec celui, tenu par ce même Demor­and, en 2008 à @rrêt sur Image. Inter­rogé à pro­pos de bruits lais­sant croire que son arrivée à France 2 était due à l’intervention de Nico­las Sarkozy, il dis­ait alors : « Ce sont des échos et des rumeurs qui sont imprimés comme des vérités, les gens les repren­nent le lende­main, sans avoir fait l’enquête. »

Le 11 avril, Demor­and a du reste fini par s’excuser « à titre per­son­nel » : « Que les lecteurs de Libéra­tion ayant été choqués par l’édition du 8 avril reçoivent ici mes excus­es les plus sincères », écrivait-il dans la rubrique « A nos lecteurs ».

Crédit pho­to : Matthieu Riegler via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision