Accueil | Actualités | Médias | La Dépêche de Brest bientôt entièrement numérisée
Pub­lié le 14 janvier 2013 | Éti­quettes : ,

La Dépêche de Brest bientôt entièrement numérisée

Le quotidien La Dépêche de Brest, ancêtre du Télégramme, créé en 1866 et disparu en 1944, va bientôt être entièrement numérisé.

Les travaux sont en cours et c’est bientôt près de 100 000 pages qui seront consultables en ligne. « Notre histoire, elle est avant tout dans le papier, c'est un journal qui s'est créé autour de l'imprimerie (...) C'est notre histoire, tout simplement, et c'est aussi l'histoire de Brest et de la Bretagne qui est derrière », estime Gilles Danet, le responsable du développement numérique du Télégramme, dans une vidéo qui a été postée sur le site du journal. « Avec son moteur de recherche, en saisissant un mot-clé, on pourra retrouver facilement un article sur un fait important, ou une mention d'un grand-parent ou arrière grand-parent dans le quotidien régional, il y a un siècle, ou un peu plus, ou un peu moins... », explique la rédaction.

Ce projet, qui tend à faciliter l’accès aux archives, est financé par Le Télégramme mais aussi par les pouvoirs publics ainsi que la ville de Brest.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This