Accueil | Actualités | Médias | La cagnotte de Pif le chien dérobée ?
Pub­lié le 6 juillet 2019 | Éti­quettes : , ,

La cagnotte de Pif le chien dérobée ?

Vous vous souvenez de l’ami Pif ? Le sympathique chien éponyme de la revue pour enfants du PCF de la grande époque (où Georges Marchais déclarait en 1980 : « Il faut stopper l’immigration officielle et clandestine »), le compagnon d’Arthur le chat, le journal du haricot sauteur. Le parti communiste avait décidé de ressortir le titre à l’été 2018 et lancé une cagnotte à cet effet. Un an plus tard la cagnotte semble s’être évaporée. 

Ma cassette, ma cassette (Molière, tirade de l’Avare)

Ma cagnotte, ma cagnotte ! pourraient s’exclamer les 1096 contributeurs retrouvés par un article du Parisien du 27 juin 2019, ayant versé la coquette somme de 54.255 euros sous forme de financement participatif.

La règle de ce style de financement est simple : vous versez quelque chose pour un objectif précis. Si l’objectif est atteint vous recevez un avantage en nature relatif à la levée de fonds : abonnement, affiche, revue, mug, lettre personnalisée etc. Si l’objectif n’est pas atteint le leveur de fonds rembourse. Clair et net.

Où sont les sous ?

…gémissent les 1096 gogos. Un de ceux-ci témoigne dans Le Parisien :

« J'ai contribué parce que j'ai connu Pif gamine. Les community managers étaient très sympas. Je trouvais ça cool que Pif puisse continuer. Je suis d'une famille de gauche, j'avais envie qu'il puisse renaître de ses cendres. On voulait avoir des rétributions sympas (NDLR : des goodies publicitaires siglés Pif promis en contrepartie) car je suis collectionneuse d'objets de pop-culture ».

L’amateur de pop-culture en sera pour ses frais. Quelques chanceux ont pu récupérer un numéro zéro à la fête de l’Humanité, pour les autres nib de nib. La plate forme de financement est intervenue auprès du journal communiste qui avait lancé la souscription, quelques donneurs ont bien été remboursés quand ils ont réclamé, les autres attendent toujours. Une hypothèse persistante court dans les médias parisiens : la cagnotte a été dévorée par les journalistes affamés du quotidien communiste sub-claquant. Avec le menu favori de Pif : l’os-saucisse !

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This