Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Humanité ressort Pif le Chien

30 juin 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’Humanité ressort Pif le Chien

L’Humanité ressort Pif le Chien

Ah Pif le chien ! Le héros sympathique du parti communiste d’antan, celui de Georges Marchais et de la protection des travailleurs français qui votaient massivement pour le parti. Pif, râleur, débrouillard, bon camarade, obsédé par sa pâtée (os+saucisse) et par un endroit où se coucher (manger et dormir convenablement sont de vrais problèmes quotidiens après-guerre), sans oublier son compagnon le chat Hercule. Et surtout, surtout le gadget contenu dans la livraison hebdomadaire : le haricot sauteur, la graine de sapin, le pifise sorte d’œuf lyophilisé de crustacé qui s’animait quand on le plongeait dans l’eau. Toute une époque qui revient.

Un peu d’histoire

C’est sous le dessin de Claude Arnal (réfugié com­mu­niste espag­nol) qu’apparaît l’ami Pif, le dimanche 29 mars 1948 dans L’Humanité quo­ti­di­enne (L’Humanité dimanche paraî­tra plus tard). Il suc­cède au feuil­leton dess­iné améri­cain Félix le chat (dis­tribué par Opera Mun­di) mal venu au moment où le PC organ­ise la résis­tance con­tre le plan Mar­shall. Pif déploiera ses tal­ents de 1952 à 1969 dans le jour­nal pour les jeunes Vail­lant puis l’hebdomadaire pren­dra le nom de Pif en 1969.

1969–1993 c’est la péri­ode de gloire où Gotlib y pub­lie Gai Luron et Mandry­ka son Con­com­bre masqué, sans oubli­er Placid et Muzo, Rahan et bien d’autres. Pif vend alors aux petites têtes, à l’époque encore blondes, deux fois plus d’exemplaires que le Jour­nal de Mick­ey. La con­cur­rence des Spirou, Tintin et surtout Pilote aura rai­son de Pif qui dis­paraît fin 1993. Il s’ébroue sous forme men­su­elle de 2004 à 2008 puis sous forme trimestrielle de 2015 à 2017.

Résurrection temporaire mais sans gadget

Sous la direc­tion d’Olivier Char­tain, Pif est de nou­veau disponible depuis la fin juin 2018 sous la forme d’un numéro unique de 192 pages pour le prix mod­ique de 5,90 €. Out­re Pif lui-même vous pour­rez y retrou­ver Cor­to Mal­tese dans une aven­ture de 1970 Le Secret de Tris­tan Ban­tam. Si la for­mule est un suc­cès, Pif aura une autre édi­tion dans le courant de l’année. Allez Pif, on t’embrasse sur le muse­au et bonne chance.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.

Tristan Mendès France

PORTRAIT — Petit-fils de Pierre Mendès France et neveu de Frantz Fanon, l’homme pense marcher dans les pas du pre­mier, pas peu fier d’avoir hérité d’un cos­tume trop grand pour lui.