Accueil | Actualités | Médias | Journalistes : une gauche omniprésente ?
Pub­lié le 19 octobre 2012 | Éti­quettes : , , , , ,

Journalistes : une gauche omniprésente ?

Le sondage Louis Harris dévoilant à la mi-juin que 74% des journalistes avaient voté François Hollande au second tour de la présidentielle n'en finit pas de faire des vagues : la polémique se prolonge avec un communiqué publié le 2 octobre par Guillaume Peltier, cofondateur de la « Droite Forte », courant de l'UMP créé après la défaite de Sarkozy.

« Les penseurs et journalistes de droite comme Éric Brunet, Éric Zemmour et Élisabeth Lévy sont très peu représentés dans l'audiovisuel français. Il s'agirait de rééquilibrer l'information et le commentaire politique, à l'instar de ce que fit François Mitterrand en 1981, au lendemain de son arrivée au pouvoir lorsqu'il obtint l'embauche d'une cinquantaine de journalistes de gauche, tout particulièrement communistes, à la télévision, tels Roland Passevant ou Michel Cardoze », écrit-il.

Jean Sévillia avait décrit la soirée électorale du 10 mai 1981 : « À l'annonce de l'accession à l’Élysée de François Mitterrand, l'ensemble du desk de l'Agence France-Presse se lève et se met à applaudir. Ceux qui ne sont pas de gauche ou d'extrême-gauche écrasent, témoigne un minoritaire, (Le Quotidien de Paris, 6 juin 1981). » L'AFP est à la source de 70 % des informations diffusées en France.

Les simulations de vote en 2012 dans certaines rédactions donnent des chiffres écrasants : 82 % des journalistes de Marianne voteraient à gauche, 94 % de ceux de Libération et 96 % à Télérama ! L'École supérieure de journalisme (ESJ) de Lille n'est pas en reste, avec 87 % d'intentions de vote pour la gauche.

Guillaume Peltier estime qu'il conviendrait de « démocratiser les chaînes du service public » et de « libérer l’information en garantissant l’embauche de journalistes de droite » : son mouvement souhaiterait « une meilleure représentativité des opinions des Français » et entend soumettre une motion en ce sens, au congrès de l’UMP du 18 novembre.

Journalistes : une gauche omniprésente ?

Crédit photo : UMP Photos via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This