Accueil | Actualités | Médias | Jack Lang « choqué » par un documentaire critique sur Mitterrand
Pub­lié le 15 décembre 2015 | Éti­quettes : ,

Jack Lang « choqué » par un documentaire critique sur Mitterrand

Après avoir visionné, avant sa diffusion, un documentaire d'Arte consacré à François Mitterrand, Jack Lang a dénoncé auprès de l'AFP un document « haineux et caricatural ».

S'érigeant en gardien du temple mitterrandien, l'ancien Ministre de la Culture estime que le film, réalisé par William Karel et diffusé hier soir sur Arte, est « purement à charge, haineux et caricatural ». « C'est une succession de contre-vérités et il ne traite à aucun moment du contenu des actions menées par François Mitterrand », a-t-il ajouté.

L'actuel président de l'Institut du monde arabe s'est dit « doublement surpris, d'abord parce que William Karel a réalisé quelques bons documentaires et aussi parce qu'Arte est réputée pour sa rigueur intellectuelle, en particulier sous la présidence de Véronique Cayla », précisant par ailleurs avoir adressé un courrier à la présidente d'Arte à ce sujet.

Invité lundi matin sur France Inter, le réalisateur a confirmé que son documentaire a fait, dès le tournage, l'objet d'un boycott de la part des principales figures mitterrandiennes. Ce dernier a notamment rapporté avoir interrogé Michel Charasse qui, lorsqu'il s'est rendu compte que le sujet allait être critique, a finalement refusé d'y apparaître. Charasse aurait ensuite téléphoné à Jack Lang ainsi qu'à Hubert Védrine pour leur demander de faire de même…

Loin d’être « à charge », le documentaire tranche avec le style apologétique qui est généralement celui employé en France pour traiter l’ancien chef de l’État. Il ne fait ainsi l’impasse ni sur la période de Vichy, ni sur l’amitié avec Bousquet, ni sur les cinquante exécutions ordonnées par le ministre de la Justice pendant la guerre d’Algérie, ni sur l’espionnite aiguë du vieux chef de clan et de ses barbouzes de la « cellule antiterroriste » de l’Élysée. De quoi choquer Jack Lang en effet, lequel a appartenu audit clan.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This