Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Italie : La Repubblica et La Stampa fusionnent

6 mars 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Italie : La Repubblica et La Stampa fusionnent

Italie : La Repubblica et La Stampa fusionnent

Un nouveau géant médiatique est né en Italie. Mercredi 2 mars 2016, les quotidiens La Stampa et La Repubblica ont en effet annoncé leur fusion.

Cette manœu­vre fait de ce nou­veau-né, bap­tisé « Stam­pub­bli­ca », « l’un des prin­ci­paux groupes européens du secteur de l’information quo­ti­di­enne et dig­i­tale », qui occu­pera désor­mais en Ital­ie 20 % du marché. À ces deux grands jour­naux s’a­joutent Il sec­o­lo XIX, quo­ti­di­en de Lig­urie, et l’heb­do­madaire L’E­spres­so.

Troisième quo­ti­di­en d’I­tal­ie, La Repub­bli­ca revendique 2,2 mil­lions de lecteurs et 1,6 mil­lion de vis­ites par jour sur son site inter­net. Plus vieux mais plus petit, le jour­nal La Stam­pa est à la cinquième place avec un tirage de 250 000 exem­plaires par jour. Quant au groupe L’E­spres­so, il a enreg­istré en 2015 un béné­fice net de 17 mil­lions d’eu­ros mal­gré un chiffre d’af­faires en recul de 6 %.

Quel est le but de ce mariage ? Claire­ment la con­sol­i­da­tion d’un secteur (la presse) large­ment sin­istré ici comme ailleurs. S’il sera égale­ment ques­tion de « syn­di­quer les con­tenus », ce mariage révèle en pre­mier lieu le désen­gage­ment de la famille Agnel­li, pro­prié­taire de la Juven­tus et prin­ci­pal action­naire du groupe FCA (Fiat Chrysler Motors), de La Stam­pa.

Désor­mais, le groupe ne pour­ra plus se servir de La Stam­pa comme vit­rine pour van­ter ses réus­sites sportives (Juven­tus, Fer­rari) et com­mer­ciales. Très com­men­té de l’autre côté des Alpes, ce retrait con­stitue la rup­ture du dernier lien qui rat­tachait FCA à l’I­tal­ie. En effet, la société est aujour­d’hui cotée aux États-Unis, elle a son siège aux Pays-Bas et paie ses impôts en Angleterre…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).