Accueil | Actualités | Médias | Inrocks : Audrey Pulvar sur le départ ?
Pub­lié le 13 décembre 2012 | Éti­quettes : , ,

Inrocks : Audrey Pulvar sur le départ ?

La directrice générale des Inrockuptibles Audrey Pulvar pourrait quitter ses fonctions prochainement selon PresseNews qui a contacté des sources proches du dossier.

Un conseil d’administration des Éditions indépendantes (société éditrice des Inrocks), tenu le 21 décembre, pourrait entériner son départ. C’est après ceux de Bernard Zekri, directeur de la rédaction, de Marc Beaugé, rédacteur en chef des informations générales, et d’Arnaud Aubron, directeur du développement, que les ennuis d’Audrey Pulvar auraient commencé. Récemment, ses relations avec le propriétaire des Inrocks, le banquier d’affaires Matthieu Pigasse, se seraient également dégradées. « Ils ne communiquent pratiquement plus entre eux », a affirmé un journaliste du magazine.

Aussi, la situation économique des Inrocks n’est guère au beau fixe. Le changement de formule version « news magazine », intervenu à la rentrée 2010, n’a pas eu le succès espéré. Les pertes du magazine en 2011 se sont élevées à 3 millions d’euros, et ce dernier a vu ses ventes chuter de 7% en 2011-2012. Seul point positif : une multiplication par cinq des ventes aux tiers (hôtels, aéroports, écoles…).

Ces raisons économiques sont-elles à l’origine du départ probable d’Audrey Pulvar, le magazine souhaitant se renouveler ? Quoi qu’il en soit, désormais séparée du ministre Arnaud Montebourg, « il n'est pas exclu qu'elle retrouve un poste à Radio France », a fait savoir la même source. De son côté, Audrey Pulvar a indiqué « être toujours à son poste ».

Photo : montage Ojim

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This