Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Infographie « raciste » : subvention retirée pour Le Progrès !

4 juin 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Infographie « raciste » : subvention retirée pour Le Progrès !

Infographie « raciste » : subvention retirée pour Le Progrès !

Accueil | Veille médias | Infographie « raciste » : subvention retirée pour Le Progrès !

Infographie « raciste » : subvention retirée pour Le Progrès !

4 juin 2014

Le Progrès n’en finit pas de payer sa petite infographie sur la délinquance publié le 22 avril dernier, au point de s’être vu retirer une subvention de la région Rhône-Alpes.

Inti­t­ulé « Délin­quance, crim­i­nal­ité organ­isée, qui fait quoi dans le Rhône ? » le dossier a fait le tour de la presse, sus­ci­tant de nom­breuses indig­na­tions. L’article pro­po­sait de class­er les dif­férents secteurs de la délin­quance par nation­al­ités. Ain­si pou­vait-on décou­vrir une pré­dom­i­nance des Géorgiens, Albanais et Roms dans les cam­bri­o­lages ; d’Africaines et de Roumaines dans la pros­ti­tu­tion ; ou encore de « groupes des cités » dans les braquages.

Tol­lé d’une par­tie de la presse. Plusieurs asso­ci­a­tions antiracistes sont immé­di­ate­ment mon­tées au créneau, comme SOS Racisme qui a déposé plainte pour « inci­ta­tion à la haine raciale » et « fichage eth­nique ». Coup de pied de l’âne, un sujet a même été con­sacré à cette épisode par le « Petit Jour­nal », qui répond décidé­ment tou­jours présent dès qu’il s’agit de décrédi­bilis­er de son ton moqueur toute ten­ta­tive de sor­tie du poli­tique­ment cor­rect. L’équipe de Canal+, avec cette déri­sion qu’on lui con­naît présente ain­si en fin de reportage « le nou­veau jeu du pro­grès de Lyon : “délin­quance, à cha­cun sa spé­cial­ité” »

Du côté de la rédac­tion du Pro­grès, on a mal vécu cet épisode. « Ils ne nous ont pas man­qués, ça les a réjouis de pou­voir se faire un canard de PQR », a‑t-on réa­gi au sujet du « Petit Jour­nal ». Jean-Claude Las­salle, directeur délégué du jour­nal, a con­sid­éré les retombées comme « injustes ». « Il peut y avoir une erreur, dont le rédac­teur en chef s’est d’ailleurs excusé. On con­tin­ue à trac­er sere­ine­ment notre route, celle de l’info, du respect de la diver­sité, parce qu’on con­sid­ère que c’est une chance. On est le seul jour­nal à avoir lancé une opéra­tion de val­ori­sa­tion de la diver­sité », a‑t-il lancé en guise de mea cul­pa, his­toire de don­ner quelques gages à l’élite bien-pensante.

Manque de chance, cette « opéra­tion de val­ori­sa­tion de la diver­sité » a juste­ment con­sti­tué le fer de lance de l’arse­nal puni­tif déployé con­tre les « racistes » du Pro­grès. En effet, la région Rhône-Alpes, qui sub­ven­tion­nait à hau­teur de 17 000 euros la soirée « Diver­sité et entre­pris­es », événe­ment visant à récom­penser des ini­tia­tives locales en rap­port avec la « pro­mo­tion de la diver­sité », s’est aus­sitôt désen­gagée, rap­porte Rue89 Lyon.

« Je ne me voy­ais pas cau­tion­ner cet événe­ment après un arti­cle pareil. Pas pos­si­ble », a estimé Fari­da Boudaoud, vice-prési­dente PS du con­seil région­al. Celle-ci avait été sol­lic­itée par Le Pro­grès au titre de délégué à la lutte con­tre les dis­crim­i­na­tions. Las, une info­gra­phie de trop aura eu rai­son de ce finance­ment. « La Région ne vient pas, que voulez-vous que je vous dise ? L’événement se tien­dra quand même », a tem­péré Jean-Claude Lassalle.

Au-delà de la polémique, cet épisode est un beau sym­bole de l’aliénation que con­stituent les sub­ven­tions publiques, accordées en masse à cer­tains jour­naux. Un moyen de pres­sion infail­li­ble, déguisé en aide au développe­ment. Après ces bru­tales repré­sailles finan­cières, nul doute que dans quelques rédac­tions on y réfléchi­ra désor­mais à deux fois avant de pub­li­er un sujet en dehors des clous…

Découvrez qui sont les journaux les plus subventionnés (et donc les plus tenus) en 2013

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés