Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Gilets jaunes vs BFMTV : le match continue

23 janvier 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Gilets jaunes vs BFMTV : le match continue

Gilets jaunes vs BFMTV : le match continue

23 janvier 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Boostée par le mouvement des Gilets jaunes depuis novembre – BFMTV est devenue en décembre la sixième chaîne de France – la chaîne d’information continue est cependant en butte à une très forte hostilité des Gilets jaunes qui lui reprochent une forme de propagande pour Macron. Le récent lapsus (voir infra) d’une députée LREM – Alice Thourot – ne va pas arranger les choses.

Boycott symbolique

Pris à par­tie régulière­ment par les Gilets jaunes, les jour­nal­istes de BFMTV ont décidé d’un « boy­cott » sym­bol­ique du mou­ve­ment, le 7 jan­vi­er. « La coupe est pleine pour de nom­breux jour­nal­istes de BFMTV. Les pre­miers symp­tômes du malaise sont apparus ce week-end avec l’en­voi d’un com­mu­niqué signé de la SDJ de la chaîne. Très dis­crète his­torique­ment, cette dernière a con­damné les nou­velles agres­sions dont ont été vic­times des jour­nal­istes de BFMTV en marge de la mobil­i­sa­tion pour l’acte VIII des Gilets jaunes », écrit Ozap/Puremedias.

Tensions à la rédaction

Par ailleurs la rédac­tion aurait réclamé le lun­di 7 jan­vi­er 2019, lors d’une réu­nion de debrief­ing, que l’antenne ne soit plus monop­o­lisée par les Gilets jaunes – ce qui pose « un prob­lème pro­fes­sion­nel et édi­to­r­i­al. Et ce serait aus­si un prob­lème indus­triel », selon les pro­pos d’Hervé Béroud, directeur de la rédac­tion de BFMTV, lors de la même réu­nion. En clair le pub­lic se reportera vers d’autres chaînes – LCI ou RT par exem­ple – et l’audience de BFMTV cessera d’augmenter.

« Une frange de la rédac­tion appa­raît très remon­tée con­tre une direc­tion jugée “trop ver­ti­cale” et peu encline à se remet­tre en cause. Cer­tains évo­quent ain­si une motion de défi­ance », affirme même Ozap. Cepen­dant il peut sem­bler assez curieux que les jour­nal­istes de BFMTV ne réfléchissent pas un peu plus au posi­tion­nement idéologique de la chaîne, qui peut pass­er pour une véri­ta­ble tri­bune pro-Macron par moments.

Lapsus révélateur ?

Ain­si, le lap­sus révéla­teur de la députée drô­moi­se LREM Alice Thourot – à qui devrait être con­fiée la future loi anti-casseurs – a mis de l’eau au moulin des Gilets jaunes. Elle a en effet répon­du à un inter­venant Gilet jaune :  Je ne peux pas vous laiss­er dire des choses comme ça à notre antenne », notre antenne étant celle de BFM… sans être d’ailleurs reprise par les jour­nal­istes présents.

Ce « notre antenne » en par­lant de BFM résonne pour beau­coup comme un aveu. Du reste ses pro­pos ont aus­si été ignorés par la presse main­stream… mais large­ment repris par les médias proches des Gilets jaunes et le russe Sput­nik News. Un peu partout en France, des Gilets jaunes ont déjà tiré les leçons de la guerre médi­a­tique en exclu­ant sys­té­ma­tique­ment BFMTV et les grands médias de leurs événe­ments, AG et blocages.

https://twitter.com/SebastienYC_FR/status/1084357685766688769

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés