Accueil | Actualités | Médias | Fronde à L’Express contre la stratégie « suicidaire » de Drahi
Pub­lié le 10 septembre 2015 | Éti­quettes : , , ,

Fronde à L’Express contre la stratégie « suicidaire » de Drahi

Dans une lettre ouverte adressée à leur nouveau propriétaire, les membres de la Société des journalistes de L'Express se disent inquiets de l'avenir du titre et dénoncent une stratégie « suicidaire ».

Se référant à l'esprit qui animait les fondateurs du journal, Jean-Jacques Servan-Schreiber et Françoise Giroud, les journalistes interrogent Patrick Drahi : « Dans quel but avez-vous acquis le premier news magazine de la presse française ? Avez-vous l’intention d’en être le fossoyeur ? »

Car depuis le rachat du groupe L'Express-Roularta par Altice, « aucun projet de développement éditorial et d’investissement n’a été exposé par le nouveau management ». Et de lister les pratiques de l'homme d'affaires israélien depuis son arrivée : « réduction du nombre de journalistes », « baisse brutale des budgets », « désorganisation de la rédaction » et « non-paiement systématique de fournisseurs »...

Autre inquiétude évoquée par les journalistes : outre les 150 emplois menacés par le plan d'économie engagé au sein du groupe, 115 journalistes ont déjà notifié leur départ dans le cadre de la clause de cession dont ils disposent en cas de changement de propriétaire, ce qui traduit un malaise évident.

Au Monde, une source interne explique également que « la situation économique trouvée par Altice Media Group s’est révélée encore plus dégradée que celle présentée par Roularta, tant sur les comptes, les abonnements, la diffusion que la publicité ». En effet, L'Express a déjà perdu 2,5 millions d'euros en 2014 et prévoit une nouvelle perte de 5 millions d'euros pour 2015.

Ainsi la SDJ demande-t-elle à M. Drahi de renoncer à sa stratégie jugée suicidaire, se disant prête à « engager toutes les actions propres à éviter ce désastre ».

Voir nos infographies du groupe L'Express-Roularta et de Patrick Drahi

Crédit photo : DR - montage Ojim

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This