Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Fronde à L’Express contre la stratégie « suicidaire » de Drahi

10 septembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Fronde à L’Express contre la stratégie « suicidaire » de Drahi

Fronde à L’Express contre la stratégie « suicidaire » de Drahi

Dans une lettre ouverte adressée à leur nouveau propriétaire, les membres de la Société des journalistes de L’Express se disent inquiets de l’avenir du titre et dénoncent une stratégie « suicidaire ».

Se référant à l’e­sprit qui ani­mait les fon­da­teurs du jour­nal, Jean-Jacques Ser­van-Schreiber et Françoise Giroud, les jour­nal­istes inter­ro­gent Patrick Drahi : « Dans quel but avez-vous acquis le pre­mier news mag­a­zine de la presse française ? Avez-vous l’intention d’en être le fos­soyeur ? »

Car depuis le rachat du groupe L’Ex­press-Roular­ta par Altice, « aucun pro­jet de développe­ment édi­to­r­i­al et d’investissement n’a été exposé par le nou­veau man­age­ment ». Et de lis­ter les pra­tiques de l’homme d’af­faires israélien depuis son arrivée : « réduc­tion du nom­bre de jour­nal­istes », « baisse bru­tale des bud­gets », « désor­gan­i­sa­tion de la rédac­tion » et « non-paiement sys­té­ma­tique de four­nisseurs »…

Autre inquié­tude évo­quée par les jour­nal­istes : out­re les 150 emplois men­acés par le plan d’é­conomie engagé au sein du groupe, 115 jour­nal­istes ont déjà noti­fié leur départ dans le cadre de la clause de ces­sion dont ils dis­posent en cas de change­ment de pro­prié­taire, ce qui traduit un malaise évi­dent.

Au Monde, une source interne explique égale­ment que « la sit­u­a­tion économique trou­vée par Altice Media Group s’est révélée encore plus dégradée que celle présen­tée par Roular­ta, tant sur les comptes, les abon­nements, la dif­fu­sion que la pub­lic­ité ». En effet, L’Ex­press a déjà per­du 2,5 mil­lions d’eu­ros en 2014 et prévoit une nou­velle perte de 5 mil­lions d’eu­ros pour 2015.

Ain­si la SDJ demande-t-elle à M. Drahi de renon­cer à sa stratégie jugée sui­cidaire, se dis­ant prête à « engager toutes les actions pro­pres à éviter ce désas­tre ».

Voir nos infographies du groupe L’Express-Roularta et de Patrick Drahi

Crédit pho­to : DR — mon­tage Ojim

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision