Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France TV/Bygmalion : Carolis et Pascal se renvoient la responsabilité
Publié le 

14 mai 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France TV/Bygmalion : Carolis et Pascal se renvoient la responsabilité

France TV/Bygmalion : Carolis et Pascal se renvoient la responsabilité

Interrogé le 3 avril dernier par le juge Van Ruymbeke sur d’onéreux contrats passés avec la société de Bastien Millot, ancien de France Télévisions, Patrick de Carolis a nié en bloc les accusations.

L’Ex­press, qui a eu accès à la retran­scrip­tion de l’au­di­tion, en a pub­lié quelques extraits dans lesquels l’an­cien PDG du groupe pub­lic charge Camille Pas­cal, à l’époque secré­taire général de France Télé. « Je n’étais pas l’ordonnateur de ces con­trats. Je ne savais même pas que Camille Pas­cal, chargé entre autres, de pré­par­er mes dis­cours et élé­ments de lan­gage, fai­sait ponctuelle­ment appel à Byg­malion. J’en ai pris con­nais­sance hier dans le bureau de mon avo­cat », a ain­si plaidé M. de Car­o­lis, reje­tant la respon­s­abil­ité sur son ancien sub­or­don­né. Il s’est égale­ment dit « pan­tois » face aux accu­sa­tions de ce dernier.

« Ceux qui fix­ent les con­trats sont ceux qui les négo­cient, l’élaborent, le sig­nent, or, je n’ai par­ticipé à aucune de ces trois étapes », a égale­ment déclaré de Car­o­lis au juge Van Ruym­beke. Pour lui, c’est M. Pas­cal qui a « signé les con­trats ».

Autre son de cloche chez l’an­cien secré­taire général, qui affirme que « les presta­tions autres que la veille inter­net et le cour­ri­er des téléspec­ta­teurs, rel­e­vaient du prési­dent qui a décidé de cette rela­tion par­ti­c­ulière ». Pire, celui-ci racon­te que « Patrick (de Car­o­lis, ndlr) avait égale­ment demandé, tou­jours directe­ment à Bastien Mil­lot, de faire une réca­pit­u­la­tion depuis son élec­tion, de tous les élé­ments à charge qui avaient été men­tion­nés con­tre lui dans la presse, notam­ment les élé­ments qui lais­saient enten­dre que l’État action­naire avait ten­té de le désta­bilis­er depuis 2005. C’est Patrick de Car­o­lis qui a demandé directe­ment ou en pas­sant par moi, à Bastien Mil­lot ces presta­tions. »

Et ce dernier de con­clure : « Patrick de Car­o­lis agis­sait comme si Bastien Mil­lot était tou­jours son col­lab­o­ra­teur et Bastien Mil­lot présen­tait ses fac­tures. Je n’ai pas négo­cié ces fac­tures. »

Voir notre portrait de Patrick de Carolis

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision