Accueil | Actualités | Médias | France TV : un proche de Jospin et de Schrameck numéro 2 de l’info
Pub­lié le 26 août 2015 | Éti­quettes : , ,

France TV : un proche de Jospin et de Schrameck numéro 2 de l’info

Après la nomination de l'ancien bras droit de Cécile Duflot, Stéphane Sitbon-Gomez, comme directeur de cabinet de Delphine Ernotte à France Télévisions, une nouvelle arrivée semble marquer une tendance politique de plus en plus nette au sein de la direction.

En effet, sans que le directeur de l'information du groupe public, Pascal Golomer, ait pu donner son avis, Germain Dagognet, ancien chargé de communication du cabinet de Lionel Jospin, alors dirigé par Olivier Schrameck (aujourd'hui patron du CSA), lui a été imposé comme numéro deux. Une nomination éminemment politique qui fait jaser dans les couloirs de France Télévisions.

S'il assure que son poste chez Jospin n'était qu'un passage de jeunesse et qu'il n'a « jamais eu sa carte au PS », Germain Dagognet aura toutefois du mal à aller contre les critiques visant son installation forcée à ce poste. Surtout, sa proximité avec le patron du CSA, Olivier Schrameck, passe mal alors que de nombreux doutes subsistent encore au sujet de la nomination de Delphine Ernotte à la présidence du groupe public...

Rédacteur en chef à LCI puis patron des journaux de Claire Chazal sur TF1, Dagognet est dépeint comme « bon et loyal » par ses anciens collègues. Mais à trois mois des élections régionales et à moins de deux ans des présidentielles, les nominations à gauche toute au sein de la télévision publique commencent sérieusement à soulever des inquiétudes.

Crédit photo : marsupilami92 via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This