Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | France Télévisions : 200 salariés fichés clandestinement attaquent
France Télévisions : 200 salariés fichés clandestinement attaquent

14 janvier 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | France Télévisions : 200 salariés fichés clandestinement attaquent

France Télévisions : 200 salariés fichés clandestinement attaquent

France Télévisions : 200 salariés fichés clandestinement attaquent

Réclamant le droit d’avoir accès à leur fiche d’évaluation réalisée clandestinement par la direction de France Télévisions, plus de 200 salariés du groupe public ont saisi le conseil des prud’hommes.

Lancées en avril 2014, les grilles d’é­val­u­a­tion des salariés, con­sid­érées comme un fichage illé­gal, avaient été révélées en sep­tem­bre 2015 par Le Canard Enchaîné et Médi­a­part. Del­phine Ernotte, prési­dente de France Télévi­sions, avait alors recon­nu une « erreur » (bien que celle-ci fût établie sous le man­dat de son prédécesseur) et avait promis de détru­ire ces fich­es et d’a­ban­don­ner la démarche d’évaluation.

La jus­tice a cepen­dant inter­dit au groupe pub­lic de détru­ire ces doc­u­ments. Ain­si, les salariés ont ten­té d’obtenir leur fiche indi­vidu­elle, ce qui a été refusé le 13 jan­vi­er dernier. Face à ce refus, 200 d’en­tre eux, soutenus par la CFDT, le SNJ, la CGC et SUD, ont décidé de pour­suiv­re l’af­faire en justice.

« Nous n’acceptons pas de con­sid­ér­er qu’il ne s’est rien passé. Ce fichage, illicite dans son principe, a nour­ri la sus­pi­cion générale des salariés à l’égard de leur encadrement. Cette dégra­da­tion de la rela­tion de con­fi­ance au sein des équipes ne peut être réparée que dans la trans­parence », lit-on dans le com­mu­niqué de la Société nation­al des journalistes.

De son côté, la direc­tion de France Télévi­sions a rap­pelé qu’« un accord a été con­clu en octo­bre 2015 avec une par­tie des organ­i­sa­tions syn­di­cales représen­ta­tives au sein de l’entreprise afin de pré­cis­er les con­di­tions dans lesquelles des resti­tu­tions d’évaluation pou­vaient être organ­isées auprès des salariés con­cernés. Depuis, comme elle s’y était engagée, la direc­tion a présen­té aux organ­i­sa­tions syn­di­cales un dis­posi­tif amé­nagé d’entretien annuel, actuelle­ment en cours de dis­cus­sion devant les instances de représen­ta­tion du personnel. »

Crédit pho­to : DR

Voir aussi  [Dossier] Mur des cons : quand les journalistes règlent leurs comptes…

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Thomas Legrand

PORTRAIT — Thomas Legrand débute sa car­rière sur la radio RMC en 1988 comme jour­nal­iste poli­tique avant de rejoin­dre la rédac­tion de RTL en 1993. Il entre au ser­vice Étranger en 1997, avant de devenir grand reporter en 1998.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.