Accueil | Actualités | Médias | France Télévisions : 200 salariés fichés clandestinement attaquent
Pub­lié le 14 janvier 2016 | Éti­quettes : ,

France Télévisions : 200 salariés fichés clandestinement attaquent

Réclamant le droit d'avoir accès à leur fiche d'évaluation réalisée clandestinement par la direction de France Télévisions, plus de 200 salariés du groupe public ont saisi le conseil des prud'hommes.

Lancées en avril 2014, les grilles d'évaluation des salariés, considérées comme un fichage illégal, avaient été révélées en septembre 2015 par Le Canard Enchaîné et Médiapart. Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, avait alors reconnu une « erreur » (bien que celle-ci fût établie sous le mandat de son prédécesseur) et avait promis de détruire ces fiches et d'abandonner la démarche d'évaluation.

La justice a cependant interdit au groupe public de détruire ces documents. Ainsi, les salariés ont tenté d'obtenir leur fiche individuelle, ce qui a été refusé le 13 janvier dernier. Face à ce refus, 200 d'entre eux, soutenus par la CFDT, le SNJ, la CGC et SUD, ont décidé de poursuivre l'affaire en justice.

« Nous n’acceptons pas de considérer qu’il ne s’est rien passé. Ce fichage, illicite dans son principe, a nourri la suspicion générale des salariés à l’égard de leur encadrement. Cette dégradation de la relation de confiance au sein des équipes ne peut être réparée que dans la transparence », lit-on dans le communiqué de la Société national des journalistes.

De son côté, la direction de France Télévisions a rappelé qu'« un accord a été conclu en octobre 2015 avec une partie des organisations syndicales représentatives au sein de l’entreprise afin de préciser les conditions dans lesquelles des restitutions d’évaluation pouvaient être organisées auprès des salariés concernés. Depuis, comme elle s’y était engagée, la direction a présenté aux organisations syndicales un dispositif aménagé d’entretien annuel, actuellement en cours de discussion devant les instances de représentation du personnel. »

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux