Accueil | Actualités | Médias | France 3 dément avoir licencié Bignolas par courriel
Pub­lié le 3 mai 2013 | Éti­quettes : , , ,

France 3 dément avoir licencié Bignolas par courriel

Laurent Bignolas affirmait mardi avoir été viré de « Thalassa » par courriel. France 3 vient de démentir ce procédé.

« La direction de ma chaîne m'a informé par mail que je n'avais plus ma place à Thalassa. Je n'en veux à personne, la télé, on ne fait qu'y passer mais je suis un peu sur le cul quand même », avait-il confié au Parisien mardi 30 avril. Après 32 ans au service de la chaîne publique, Laurent Bignolas, qui co-présentait l’émission « Thalassa » aux côtés de Georges Pernoud, a été écarté de l’antenne. « On s'est servi de moi pour le [Pernoud, ndlr] déstabiliser, pour mettre un petit coup de fouet. Et maintenant on jette », a-t-il poursuivi sur Europe 1, dénonçant des « méthodes un peu goujates ».

La chaîne vient de démentir par communiqué avoir licencié le journaliste par courriel : « Il n'a pas été licencié par mail. Il a été, préalablement, reçu par le directeur des rédactions de « Thalassa » et « Faut pas rêver » qui lui a signifié que le format (…) qu’il présentait une fois par mois cette saison, n'était pas reconduit à la rentrée de septembre 2013. »

Laurent Bignolas reste au sein du groupe public, sur France Ô dans l’émission « Explô ».

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.