Accueil | Actualités | Médias | France 3 dément avoir licencié Bignolas par courriel
Pub­lié le 3 mai 2013 | Éti­quettes : , , ,

France 3 dément avoir licencié Bignolas par courriel

Laurent Bignolas affirmait mardi avoir été viré de « Thalassa » par courriel. France 3 vient de démentir ce procédé.

« La direction de ma chaîne m'a informé par mail que je n'avais plus ma place à Thalassa. Je n'en veux à personne, la télé, on ne fait qu'y passer mais je suis un peu sur le cul quand même », avait-il confié au Parisien mardi 30 avril. Après 32 ans au service de la chaîne publique, Laurent Bignolas, qui co-présentait l’émission « Thalassa » aux côtés de Georges Pernoud, a été écarté de l’antenne. « On s'est servi de moi pour le [Pernoud, ndlr] déstabiliser, pour mettre un petit coup de fouet. Et maintenant on jette », a-t-il poursuivi sur Europe 1, dénonçant des « méthodes un peu goujates ».

La chaîne vient de démentir par communiqué avoir licencié le journaliste par courriel : « Il n'a pas été licencié par mail. Il a été, préalablement, reçu par le directeur des rédactions de « Thalassa » et « Faut pas rêver » qui lui a signifié que le format (…) qu’il présentait une fois par mois cette saison, n'était pas reconduit à la rentrée de septembre 2013. »

Laurent Bignolas reste au sein du groupe public, sur France Ô dans l’émission « Explô ».

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This