Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Fin d’année difficile pour le Nouvel Obs
Fin d’année difficile pour le Nouvel Obs

11 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Fin d’année difficile pour le Nouvel Obs

Fin d’année difficile pour le Nouvel Obs

Fin d’année difficile pour le Nouvel Obs

L’hebdomadaire de gauche connaît une fin d’année difficile et affiche aujourd’hui une perte de 5 millions d’euros. En cause, comme pour beaucoup de ses confrères, une baisse de la publicité, mais également une baisse de 6% des ventes. De même, le rachat, il y a un an, pour 7,5 millions d’euros, du pure player Rue89, n’a pas engendré la dynamique souhaitée.

A ce sujet, Le Monde sig­nale même une « crise d’i­den­tité chez Rue89 ». Le pure play­er, qui n’a tou­jours pas trou­vé son équili­bre financier, con­naît, lui aus­si, une éro­sion de son lec­torat, pas­sant sous la barre des deux mil­lions de vis­i­teurs. Un « ancien du site », cité par Le Monde, estime que « le rachat par Le Nou­v­el Obser­va­teur laisse plan­er des soupçons sur son indépen­dance ». A cela, il faut ajouter une rude con­cur­rence, avec notam­ment l’ap­pari­tion de la ver­sion française du Huff­in­g­ton Post, tout début 2012.

Devant ces résul­tats, Claude Per­driel, PDG du groupe, a annon­cé une réduc­tion de la pag­i­na­tion du Nou­v­el Obs, ain­si qu’une restruc­tura­tion de Rue89.

Mais, dans le même temps, Pierre Has­ki, cofon­da­teur du site, inter­rogé par BFMTV.com sur d’éventuels licen­ciements, a démen­ti « formelle­ment cette information ».

Un nou­veau dossier à suivre…

Sources : La Let­tre de l’Ex­pan­sion / Le Monde / BFMTV.com. Crédit pho­to : mon­tage Ojim

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.