Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Face aux offres web, les chaînes payantes s’effondrent
Publié le 

11 février 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Face aux offres web, les chaînes payantes s’effondrent

Face aux offres web, les chaînes payantes s’effondrent

Pour faire face à la concurrence des offres TV sur internet, certains groupes de télévision historiques, en grande difficulté, tentent de s’adapter.

Avec l’ar­rivée de sociétés comme BeIn Sport ou Net­flix, qui pro­posent pour une dizaine d’eu­ros des offres web sim­i­laires à celles présentes sur les canaux tra­di­tion­nels, les chaînes de télévi­sion payantes s’ef­fon­drent. Mar­di 9 févri­er, le cours de Dis­ney, miné par sa télévi­sion payante ESPN, qui a per­du 7 mil­lions d’abon­nés en trois ans, a chuté de 3 %.

Il en va de même pour son con­cur­rent Via­com, pro­prié­taire notam­ment de MTV et Nick­elodeon, qui a vu son cours de bourse dégringol­er de 20 % le même jour. Pour les médias améri­cains, ce phénomène est par­faite­ment clair : les jeunes téléspec­ta­teurs se dés­abon­nent des chaînes payantes tra­di­tion­nelles, ils « coupent le cor­don » pour se diriger vers des ser­vices numériques tels que Net­flix ou encore Ama­zon Prime.

Face à cette ten­dance, cer­tains groupes réagis­sent, comme HBO qui a lancé son ser­vice inter­net pour 10 dol­lars par mois, ou encore Dis­ney avec son ser­vice Sling TV. En Europe, l’his­toire se pro­longe. Au Roy­aume-Uni, Sky a entière­ment revu son offre numérique.

En France, Canal + est à la peine et ne parvient pas à arrêter l’hé­mor­ragie de ses abon­nés avec une offre à 40 euros qui n’évolue pas. Con­cur­rencé féro­ce­ment par Net­flix sur le ciné­ma et BeIn­Sport sur le sport, le groupe Canal va ain­si devoir sérieuse­ment réfléchir à une stratégie pour rebondir.

Les rumeurs sur le rachat de son con­cur­rent BeIn­Sport par le groupe de Vin­cent Bol­loré lais­sent peut-être entrevoir la riposte en cours.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision