Accueil | Actualités | Médias | Étienne Uzac, le « frenchie » à la conquête de New York
Pub­lié le 24 septembre 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Étienne Uzac, le « frenchie » à la conquête de New York

La France à l'assaut des médias new-yorkais, c'est presque le monde à l'envers ! Enfin, sinon la France, du moins un français, Etienne Uzac, qui s'apprête à prendre les rênes du prestigieux magazine Newsweek, disparu des kiosques il y a quelques mois.

Quasiment inconnu jusque là, le jeune trentenaire a pourtant l'ambition de développer un groupe médiatique à dimension mondiale, notamment dans le domaine de l'information financière en direction des pays émergents, ordinairement négligés par les grands pontes du secteur comme Bloomberg, Reuters ou le Wall Street Journal.

Pour tenter d'atteindre son objectif ambitieux, le jeune français s'appuie sur son groupe IBT Media, créé en 2006, dont le fer de lance est le site IBT.com (International Business Times) qui présente la particularité d'être décliné en une dizaine de langues (anglais, espagnol, chinois, allemand, indien, coréen, italien, japonais, etc.).

Crédit photo : capture d'écran site ibt.com

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux