L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Et si Elfassi était en train de couler Voici et Closer ?

15 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Et si Elfassi était en train de couler Voici et Closer ?

Et si Elfassi était en train de couler Voici et Closer ?

15 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Accusant Télé Star, FHM et Voici, trois magazines des groupes de presse Prisma Media et Mondadori France, de lui avoir volé des photos, Jean-Clause Elfassi offre chaque semaine aux lecteurs de son blog de consulter les magazines (« de merde ») Voici et Closer, sans la pub et… gratuitement.

Objec­tif ? « Vol­er » les « voleurs », un peu comme Robin des bois. Le paparaz­zo un brin méga­lo invite ain­si les inter­nautes à « (faire) œuvre de salubrité publique en ne don­nant pas (leur) argent à un voleur », « cela fera des arbres préservés », se moque-t-il. La faute à plusieurs arrêts, qui, en ver­tu d’une jurispru­dence de 2002 du TGI de Nan­terre — con­fir­mée par la Cour d’ap­pel de Ver­sailles en 2005 — n’ac­cor­dant pas la pro­tec­tion du Code de la pro­priété intel­lectuelle à des clichés ne deman­dant « aucun effort de créa­tion du pho­tographe », en par­ti­c­uli­er parce que « l’éclairage et le cadrage des clichés litigieux ne traduisent aucune recherche par­ti­c­ulière », l’ont débouté face à Mon­dadori et Pris­ma qui avaient pub­lié des clichés à lui sans les avoir achetés.

Alors, entre deux posts con­sacrés au « pro pédophile Gre­go­ry Las­sus-Debat directeur du mag­a­zine de merde Causette » qu’il accuse d’avoir « (men­acé) une jour­nal­iste » et à « Nadège Lacroix la pute » qui « (lais­serait) sa mère alcoolique croupir dans un HLM sor­dide » tan­dis qu’elle « (se ferait) pay­er des nou­veaux seins par Voici », Jean-Claude Elfas­si pub­lie chaque semaine l’in­té­gral­ité des numéros de Voici et Clos­er. La mise en demeure de Mon­dadori ne l’a pas découragé, pas plus que l’ac­tion en jus­tice pour « con­tre­façon » de Pris­ma qui lui réclame la bagatelle de 50 000 euros de dom­mages et intérêts. Plus déchaîné que jamais, il déclarait suite à l’an­nonce de cette procé­dure : « Ces salauds veu­lent vous inter­dire de lire de la merde gra­tu­ite­ment. Pour cela ren­trons en résis­tance con­tre l’oppresseur nazi, coulons-les ! Faites tourn­er : leur mag­a­zine est gra­tu­it sur le elfassicoopblog.com ». Le bon plan se propage, grâce à ses 2 500 fans sur Face­book et, surtout, ses 24 000 fol­low­ers sur Twit­ter. Faut-il y voir un rap­port de cause à effet, au pre­mier trimestre 2013, Voici a vu ses ventes s’ef­fon­dr­er de 14,45% à 298 662 exem­plaires et Clos­er de 16,77% à 291 459 exem­plaires, soit les deux plus gros bouil­lons de la presse peo­ple

Voir aussi : Les magazines chutent, la presse people s’effondre

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés