Accueil | Actualités | Médias | Erik Izraelewicz et la French American Foundation
Pub­lié le 5 décembre 2012 | Éti­quettes : , , ,

Erik Izraelewicz et la French American Foundation

Le défunt directeur du Monde était très engagé dans les organisations atlantistes. Il fût un Young Leader comme nous l’apprend un communiqué de la French American Foundation, une fondation qui promeut l’amitié franco américaine en encourageant une meilleure connaissance des États-Unis par de futurs membres des élites politiques, économiques et médiatiques.

La Fondation (présidée aux États-Unis de 1997 à 2001 par John Negroponte avant que celui-ci ne soit nommé chef des services secrets américains par George Bush Jr en 2005) envoie - au travers du programme Young Leaders - des participants qui visitent gratuitement les États-Unis et peuvent rencontrer des décideurs américains de haut niveau. Le journaliste fut Young Leader en 1994. Parmi les participants les plus connus : Arnaud Montebourg, Laurent Joffrin, Denis Olivennes, Matthieu Pigasse, Najat Vallaud Belkacem.

La French American Foundation précise dans un communiqué « Eric Izraelewicz était resté très engagé dans les activités de la fondation ».

Eric Izraelewicz était aussi un membre actif du groupe de Bildergerg fondé en 1954 par David Rockfeller. L’Ojim prépare le portrait de l’ancien journaliste.

Sources : French American Foundation ; le livre de Benjamin Dormann Ils ont acheté la presse, pages 229/250 , Jean Picollec, 2012, recensé dans notre rubrique « médias, réseaux », voir également la vidéo de Benjamin Dormann sur le site. Crédit photo : illustration par suzyQ pour l'Ojim.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This