Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Enquête annuelle La Croix/Kantar sur les médias : la crise de confiance s’aggrave

28 janvier 2019

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Enquête annuelle La Croix/Kantar sur les médias : la crise de confiance s’aggrave

Enquête annuelle La Croix/Kantar sur les médias : la crise de confiance s’aggrave

Le sondage de début d’année du quotidien catholique (proche de l’épiscopat) La Croix sur les médias en est à sa 32ème édition et est attendu avec impatience. Ce baromètre réalisé début janvier 2019 et publié le 24 janvier indique que le froid polaire entre les Français et leurs médias, entre les Français et les journalistes, n’est pas prêt de se terminer. Décryptage.

Une crédibilité au plus bas

À la ques­tion « les jour­nal­istes sont ils indépen­dants » ? La réponse est non pour les pres­sions de par­tis poli­tiques et du pou­voir à 69%, et non égale­ment à 62% pour les pres­sions de l’argent. Au moment même où l’intérêt porté à l’actualité est en hausse de cinq points (les deux tiers des sondés suiv­ent l’actualité avec « un grand intérêt ».)

La télévision encore en tête de l’audience mais décriée

Par­mi les sources d’information la télévi­sion demeure en tête pour près de la moitié de l’échantillon (46%) suiv­ie d’internet (29%), la radio (18%) et la presse écrite pour seule­ment 6%, mais la per­spec­tive doit être nuancée pour cette dernière (voir infra)

Mais à la ques­tion « En général, à pro­pos des nou­velles … est ce que vous vous dites : les choses se sont passées comme le racon­te la télévi­sion », ils ne sont que 38% à répon­dre oui en baisse de dix points sur un an ! L’effet gilets jaunes a joué ici à plein en par­ti­c­uli­er sur les chaines d’information con­tin­ue avec un dou­ble para­doxe. Les chaines avaient besoin de cou­vrir le mou­ve­ment pour dop­er leur audi­ence. Les gilets jaunes avaient besoin des chaines pour pop­u­laris­er leurs actions. Mais les chaines ont priv­ilégié la castagne (un train qui arrive à l’heure n’est pas une infor­ma­tion intéres­sante, une man­i­fes­ta­tion sans vio­lences ne fait pas d’audimat) et les gilets jaunes leur ont reproché de les car­i­ca­tur­er.

Les journalistes pourchassés

Si un petit tiers (32%) jugent « pas jus­ti­fiée du tout » l’attitude de cer­tains gilets jaunes con­tre les jour­nal­istes, ils sont un presque un cinquième (23%) à les jus­ti­fi­er. Mieux 39% indiquent que les cri­tiques et l’agressivité con­tre les jour­nal­istes est « pas vrai­ment jus­ti­fiée », une ques­tion et une réponse ambiguës qui intè­grent bien une forme de cri­tique.

La presse peu lue mais…

Si par­mi les sources d’information la presse n’est citée que par 6% des sondés, le tableau est moins som­bre si on intè­gre la lec­ture de la presse sur inter­net. Si 29% du pub­lic s’informe sur inter­net, une lec­ture plus fine de cet audi­torat révèle que la pre­mière source d’information sur inter­net n’est autre que les sites et les appli­ca­tions de la presse écrite. D’où la frénésie dig­i­tale de la presse, lire La Croix sur inter­net et non sur le papi­er c’est encore lire La Croix.

Une coupure générationnelle

Ah les 18/24 ans ! Com­ment les attrap­er se dis­ent les médias ? Ils s’intéressent moins à l’actualité que leurs aînés, ils s’informent sur leur télé­phone (53%) via les réseaux soci­aux. La presse écrite quo­ti­di­enne n’intéresse que 1% d’entre eux et la presse mag­a­zine 0% !

Ils n’écoutent pas la radio, ils n’ont pas con­fi­ance (64%) dans la télévi­sion. Serge Bar­bet directeur du CLEMI (Cen­tre de liai­son de l’enseignement et des médias d’information, un véri­ta­ble cen­tre de pro­pa­gande par ailleurs) ne croit pas à un dés­in­térêt pour l’information mais demande aux médias d’innover pour les attir­er. Pru­dents sur inter­net ils en sont pour­tant grands con­som­ma­teurs, mar­que de défi­ance des médias de grand chemin.

Voir aussi

« Édu­ca­tion aux médias », le camp du Bien s’inquiète et accélère

Examen de conscience ?

L’éditorial de François Ernen­wein dans le numéro du quo­ti­di­en qui pub­lie l’enquête s’intitule « Frac­tures médi­a­tiques ». Plus de la moitié des français n’ont pas con­fi­ance dans la cou­ver­ture du mou­ve­ment des gilets jaunes par les médias. Ernen­wein con­state que « Les médias et les jour­nal­istes doivent mieux s’interroger sur leurs impass­es pour retrou­ver la con­fi­ance des Français ». Allons un peu plus loin : ils doivent sor­tir d’un con­formisme idéologique et d’un entre soi devenus insup­port­a­bles pour le grand pub­lic. C’est surtout de courage dont ont besoin les rédac­tions pour s’extraire du prêt à penser. Ce seront nos vœux sincères pour la pro­fes­sion en 2019.

Sur le même sujet

Related Posts

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.