Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Emmanuel Macron présente ses excuses à Russia Today et Sputnik, la NSA soupçonnée de manipulations

1 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Emmanuel Macron présente ses excuses à Russia Today et Sputnik, la NSA soupçonnée de manipulations

Emmanuel Macron présente ses excuses à Russia Today et Sputnik, la NSA soupçonnée de manipulations

Chacun se souvient des accusations du Président Macron lors de sa conférence de presse, le 29 mai 2017, à la suite de la visite en France de Vladimir Poutine. Le Président avait alors accusé la chaine de télévision RT France et la radio Sputnik (deux médias possédés par l’agence russe Novosty) d’avoir propagé des « fausses nouvelles » (fake news), pendant la campagne électorale.

Il aurait été plus par­ti­c­ulière­ment agacé par de pos­si­bles allu­sions à une liai­son avec le directeur de Radio France de l’époque, mal­gré les protes­ta­tions d’innocence des deux médias russ­es. L’Observatoire s’est procuré en exclu­siv­ité le com­mu­niqué de l’Elysée qui sera envoyé ce dimanche 1er avril à 16h GMT ain­si que le com­men­taire de la respon­s­able de RT Xenia Fedoro­va.

Le communiqué de l’Élysée

1er avril 2018, com­mu­niqué de Bruno Roger-Petit, porte-parole offi­ciel. « Lors d’une con­férence de presse, le Prési­dent Emmanuel Macron avait man­i­festé claire­ment son manque de con­fi­ance dans deux médias qu’il con­sid­érait comme hos­tiles à sa per­son­ne. Ces deux médias RT et Sput­nik étaient soupçon­nés d’avoir répan­du des rumeurs infondées sur la vie per­son­nelle du can­di­dat Macron. Des rap­ports con­cor­dants des ser­vices de ren­seigne­ments français indiquent que ces rumeurs ont en réal­ité été fomen­tées par la NSA améri­caine qui a intox­iqué habile­ment les médias russ­es, sans doute pour les met­tre en dif­fi­culté vis à vis des autorités français­es. L’ambassadeur des États-Unis en France est con­vo­qué à l’Élysée en fin d’après-midi à fin d’explications ».

La réaction de la direction de RT et celle de Sputnik

Jointe au télé­phone Xenia Fedoro­va, respon­s­able de RT, nous a déclaré : « Nous sommes bien enten­du très heureux de con­stater que notre bonne foi a été enfin recon­nue. Tous ces malen­ten­dus avec le Prési­dent Macron et son entourage ont été très négat­ifs pour notre télévi­sion. Nous espérons que la future loi en pré­pa­ra­tion sur les médias, qui sem­blait par­tielle­ment dirigée con­tre nous, sera amendée dans le bon sens ». De son côté, Édouard Chan­ot de la radio Sput­nik a tweeté « Nous l’avions tou­jours dit et démon­tré à l’envie, Sput­nik n’a jamais rien eu à voir avec une quel­conque cam­pagne anti Macron. Notre radio con­sacr­era mar­di 3 avril une édi­tion spé­ciale de notre émis­sion phare Parade-riposte, pour revenir sur cette affaire, Bruno Roger-Petit sera notre invité, une exclu­siv­ité Sput­nik ».

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.