Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Elon Musk et Twitter, un point de vue allemand

12 avril 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Elon Musk et Twitter, un point de vue allemand

Elon Musk et Twitter, un point de vue allemand

12 avril 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Nous avons déjà parlé de l’intrusion (éphémère ?) d’Elon Musk dans Twitter. Nous y revenons avec un article de Junge Freiheit sur le sujet.

Peut-on s’a­cheter la lib­erté d’ex­pres­sion ? À l’époque du cap­i­tal­isme « woke/éveillé », des « Social Jus­tice Warriors/guerriers de la jus­tice sociale » et de la « can­cel culture/culture d’an­nu­la­tion », c’est peut-être même une oblig­a­tion de le faire.

La liberté d’expression, un investissement qui vaut la peine

Elon Musk fait par­tie de ceux qui ont investi des sommes con­sid­érables pour restau­r­er le droit à la lib­erté d’ex­pres­sion. Le mil­liar­daire d’Afrique du Sud est récem­ment devenu le prin­ci­pal action­naire indi­vidu­el de Twit­ter. L’homme de loin le plus riche du monde pour­rait met­tre sa par­tic­i­pa­tion de 9,2 % dans l’en­tre­prise dans la balance.

D’au­tant que le patron de Tes­la, qui aime la provo­ca­tion, devrait à l’avenir égale­ment siéger au con­seil d’ad­min­is­tra­tion de l’en­tre­prise de la Sil­i­con Val­ley. Dans le passé, Musk a cri­tiqué à plusieurs repris­es la restric­tion de l’ex­pres­sion d’opin­ions, tout par­ti­c­ulière­ment non de gauche, sur la plate-forme.

Jack Dorsey représenté en chef du KGB

En décem­bre 2021 par exem­ple, il avait tweeté des pho­tos en noir et blanc retra­vail­lées, dans lesquelles il avait rem­placé les têtes du dic­ta­teur sovié­tique Joseph Staline et de son chef du ren­seigne­ment, puis vic­time, Niko­lai Yezhov, par celles du nou­veau patron de Twit­ter Parag Agraw­al et de son prédécesseur Jack Dorsey.

Il y a à peine une semaine, Musk a demandé aux abon­nés de son Twitt si le ser­vice adhérait suff­isam­ment rigoureuse­ment au principe de la lib­erté d’ex­pres­sion. Il l’a fait en dis­ant que « les con­séquences » de ce sondage seraient « sig­ni­fica­tives ». 70 % des per­son­nes qui y ont par­ticipé pensent que Twit­ter n’ap­plique pas suff­isam­ment le principe de lib­erté d’expression.

Un vent de liberté ?

Si le mul­ti­mil­liar­daire de 50 ans devait faire souf­fler un vent de lib­erté sur Twit­ter, cela pour­rait provo­quer une dépres­sion majeure dans le camp des guer­ri­ers auto­proclamés de la jus­tice sociale. Tous ceux dont le seul suc­cès dans la vie jusqu’à présent sem­ble avoir été d’élim­in­er de la plate-forme grâce à leurs dénon­ci­a­tions ceux qui pensent dif­férem­ment doivent s’at­ten­dre à essuy­er cer­tains revers.

Cela serait peut-être une bonne occa­sion pour eux d’es­say­er de trou­ver eux-mêmes quelque chose à faire de vrai­ment sig­ni­fi­catif, un tra­vail pro­duc­tif ou une vraie vie sociale. Les quelque trois mil­liards de dol­lars que Musk aurait investi en actions de Twit­ter – et qui lui ont immé­di­ate­ment valu une hausse du cours d’en­v­i­ron 30 % – pour­raient béné­fici­er ain­si à beaucoup.

Source : Junge Frei­heit, 6 avril 2022. Tra­duc­tion : AC

Adden­dum : à not­er que cet arti­cle a été pub­lié le 6 avril. Il n’abor­de donc pas les dernières péripéties rel­a­tives à Elon Musk et Twit­ter, dévelop­pées avec humour par Numéra­ma, lien ci-dessous.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés