Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Elkabbach bon pour la retraite ?

28 mai 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Elkabbach bon pour la retraite ?

Elkabbach bon pour la retraite ?

Accueil | Veille médias | Elkabbach bon pour la retraite ?

Elkabbach bon pour la retraite ?

28 mai 2016

Ancien commissaire au Plan, Pierre-Yves Cossé invite, dans une tribune datée du mercredi 25 mai, l’inénarrable Jean-Pierre Elkabbach à songer à la retraite.

Reprenant le célèbre mot de Georges Mar­chais, « Taisez-vous Elk­a­b­bach ! », ce dernier estime qu’« on entend trop Elk­a­b­bach et pas assez ses invités », au point d’éprou­ver par­fois une grande « frus­tra­tion ». S’ap­puyant sur son expéri­ence de téléspec­ta­teur assidu de « Bib­lio­thèque Médi­cis », il juge que le jour­nal­iste n’est sou­vent pas à la hau­teur des per­son­nal­ités interrogées.

En effet, Elk­a­b­bach, « sur­in­for­mé, sur ce qui fait du bruit dans l’ac­tu­al­ité, sur les “foutais­es élevées à la caté­gorie d’évène­ments” mul­ti­plie les ques­tions de bas niveau et abaisse le débat ». Ain­si Jean-Louis Debré, inter­rogé sur son « Jour­nal 2007/2016 », a‑t-il été sans arrêt poussé à par­ler d’un sujet polémique sec­ondaire : un éventuel engage­ment dans la cam­pagne des prési­den­tielle pour bar­rer la route à Sarkozy.

Ven­dre­di dernier, l’un des thèmes de l’émis­sion était : « Le piège Daech ». Encore une fois, les invités, Pierre-Jean Luizard, Bidar Abde­nou, Céline Pinard, ont été habile­ment manœu­vrés par Elk­a­b­bach afin qu’ils dis­ent ce que le présen­ta­teur voulait enten­dre sur le sujet. Ain­si, « Abde­nou et Céline furent pra­tique­ment dis­pen­sés de présen­ter leurs ouvrages. Il leur suff­i­sait de répon­dre aux ques­tions de JP Elk­a­b­bach, qui avait des idées pré­cis­es », estime Cossé.

Pour Elk­a­b­back, Daech va être écrasé mil­i­taire­ment et le prob­lème sera aus­sitôt réglé. Sauf que pour Pierre-Jean Luizard, uni­ver­si­taire, le prob­lème prin­ci­pal est avant tout le devenir des sun­nites, qui refuseraient le retour d’un État chi­ite et ont d’ailleurs accueil­li les jihadistes en libéra­teurs à Mossoul. Pour cette analyse diver­gente, et jugée trop com­plexe pour le téléspec­ta­teur, M. Luizard sera coupé et même traité de « com­plaisant ».

Con­cer­nant la ques­tion du retour des jihadistes français sur le ter­ri­toire nation­al, et sur les « cen­tre de dérad­i­cal­i­sa­tion » mis en place pour l’oc­ca­sion, l’u­ni­ver­si­taire pren­dra égale­ment le con­tre-pied de ce que voulait enten­dre Elk­a­b­bach. Pour lui, cette solu­tion est bonne pour des alcooliques et drogués, pas pour des jihadistes endoctrinés.

« C’é­tait de trop, la parole lui fut retirée et on ne saura pas s’il avait une solu­tion de sub­sti­tu­tion à pro­pos­er », rap­porte Pierre-Yves Cossé. Quant aux autres invités, on ne les enten­dit presque pas. « Sur des sujets aus­si com­plex­es, les points de vue sont dif­férents et la con­fronta­tion est néces­saire. Le méti­er du jour­nal­iste est d’or­gan­is­er cette con­fronta­tion de façon équili­brée. En revanche, il n’a pas à oppos­er son avis per­son­nel », explique l’an­cien com­mis­saire au Plan.

En effet, « on n’a que faire de l’opin­ion de Jean-Pierre Elk­a­b­bach sur Daech. Il peut chang­er de méti­er, mais il se fait tard ». Ain­si, « à 77 ans et après quar­ante cinq ans d’in­ter­ven­tions régulières à la télévi­sion, le moment n’est-il pas venu, Jean-Pierre Elk­a­bach, d’écrire vos sou­venirs, qui seront d’une richesse excep­tion­nelle, puis de venir les présen­ter à Bib­lio­thèque Médi­cis ? », inter­roge Cossé. Pas sûr que l’indéboulonnable ami des puis­sants appré­cie l’attention.

Voir notre portrait de Jean-Pierre Elkabbach

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés