L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Éléments lance son premier hors-série : « sagesses païennes »

12 juillet 2022

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Éléments lance son premier hors-série : « sagesses païennes »

Éléments lance son premier hors-série : « sagesses païennes »

12 juillet 2022

Temps de lecture : 3 minutes

Le bimestriel Éléments avait publié un numéro consacré aux médias, dont nous avions rendu compte. Avec « Sagesses païennes, la renaissance des dieux face à la crise des valeurs », Éléments lance en kiosque son premier hors-série, une anthologie inédite des textes les plus marquants de la revue, consacrés au paganisme. Un premier essai qui semble un premier succès. Entretien avec le directeur de la rédaction, Pascal Eysseric.

OJIM : Élé­ments lance son pre­mier hors-série en kiosque, un hors-série de plus serait-on ten­té de dire ?

Pas­cal Eysser­ic : Eh bien, pour tout vous dire, c’est à l’heure où je vous par­le, un hors-série qui a trou­vé son pub­lic ! Les pre­miers retours sont vrai­ment bons. Au point de met­tre sous ten­sion notre vail­lante équipe de vente que je salue au pas­sage. Le suc­cès reste encore à con­firmer sur la durée, puisque ce numéro restera en kiosque trois mois, mais l’envie est là, forte, pal­pa­ble. La soif de décou­verte aus­si. La ques­tion païenne intrigue. Les lecteurs sont à la recherche de points de vue rad­i­cale­ment dif­férents de ce qu’ils enten­dent, lisent ou écoutent, matin, midi et soir. Ce hors-série de 132 pages, dos car­ré, riche­ment illus­tré, a été conçu comme un « manuel », c’est-à-dire au sens pro­pre du terme un petit livre qu’on peut tenir dans sa main et lire agréable­ment, à la plage pourquoi pas ! Deux fois par an, les hors-série d’Élé­ments don­neront à lire l’essentiel des textes tirés des archives de toutes nos pub­li­ca­tions rassem­blées sur une thé­ma­tique par­ti­c­ulière. Avec cinquante ans d’histoire, il y a de quoi faire : nos archives recè­lent de tré­sors, de sur­pris­es et d’entretiens essentiels !

Pourquoi avoir choisi cette pho­to en cou­ver­ture ? Que représente-t-elle ?

Le pagan­isme étant une reli­gion esthé­tique, nous nous devions de ren­dre hom­mage à la beauté. Nous avons pen­sé qu’il était plutôt agréable de plac­er notre pre­mier hors-série sous la pro­tec­tion de Vénus ; cette stat­ue de François Jouf­froy, acquise en 1840 par la mai­son du roi, désor­mais vis­i­ble au Lou­vre, s’appelle « Pre­mier secret con­fié à Vénus ». La déesse de l’amour et de la séduc­tion a beau­coup occupé les pein­tres et les sculp­teurs de la Renais­sance – une péri­ode chérie par Élé­ments –, qui ont remis à l’honneur la lit­téra­ture, la philoso­phie et les arts de l’Antiquité gré­co-romaine en Europe. Il y a égale­ment avec cet hom­mage l’idée du secret païen chu­choté et trans­mis à tra­vers les siè­cles, sans doute le secret de l’éternel jeunesse du pagan­isme ! C’est tout cela que le pho­tographe russe Niko­lai Ende­gor a ren­du vivant avec grâce et délicatesse.

Est-ce vrai­ment raisonnable de con­sacr­er le pre­mier hors-série d’Élé­ments au pagan­isme et non à un thème d’actualité ?

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, qu’on le lise assidu­ment ou qu’on en ait un jour enten­du par­ler même vague­ment, même de manière car­i­cat­u­rale, notre mag­a­zine est intime­ment asso­cié à la sen­si­bil­ité païenne depuis près de cinquante ans. Au fil des archives, les lecteurs décou­vriront que cette préoc­cu­pa­tion spir­ituelle per­ma­nente est sans équiv­a­lent à l’époque mod­erne. Alain de Benoist est loin d’être le seul à faire vivre le pagan­isme au sein de la rédac­tion. Sa démarche serait d’ailleurs restée let­tre morte si elle n’avait été entourée et soutenue con­tin­uelle­ment par un com­pagnon­nage viv­i­fi­ant : je veux ici par­ler du tal­ent solaire de Jean Cau, du pagan­isme enrac­iné de Jean Mabire et Pierre Vial, de l’esthétique de Dominique Pradelle et Michel Marmin, mais encore de Pierre Gri­pari, Michel Onfray, Jean-François Gau­ti­er, Christo­pher Gérard, Guil­laume Faye, Hen­ri Vin­cenot et de tant d’autres auteurs de grande qual­ité. Cette extra­or­di­naire plu­ral­ité des sen­si­bil­ités, longtemps aucultée par les polémiques et les anathèmes, c’est ce qui a sauté aux yeux de nom­breux lecteurs. C’est celle qui ani­me aujourd’hui encore la rédac­tion d’Élé­ments qui fêtera ses 50 ans d’existence l’an prochain, en 2023.

Elé­ments Hors-série N°1, Sagess­es païennes, 132 p., 11,90 €, en vente en kiosque et sur le site d’Élé­ments

Voir aus­si : La revue Élé­ments lance une série de por­traits vidéos avec Andréa Kotarac

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés