Accueil | Actualités | Médias | Duel en perspective pour la présidence de Radio France
Pub­lié le 6 octobre 2013 | Éti­quettes : , , ,

Duel en perspective pour la présidence de Radio France

Deux candidats visent la présidence de Radio France, dont le renouvellement devrait être décidé par François Hollande en février prochain : Jean-Luc Hees, actuel président nommé en mai 2009 par Nicolas Sarkozy, et Bruno Patino, le directeur général de France Télévisions délégué aux programmes, aux antennes et au développement numérique.

Ce dernier bénéficie du soutien de l'économiste Alain Minc, qui a activé ses réseaux pour soutenir ce candidat, en particulier auprès du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel).

Le bilan de Jean-Luc Hees est jugé bon par le gouvernement, sauf pour France Info, dont une relance de la formule est attendue. En 2009, tout juste nommé à la tête de Radio France, Jean-Luc Hees avait interrompu les programmes pour intervenir en direct sur France Inter et répondre à Edwy Plenel qui critiquait sa récente nomination par le président Sarkozy. Le journaliste voyait dans celle-ci la perte d'indépendance de la radio publique et un "rapport clientéliste des médias à l’État".

Avant cela, le président était en effet nommé par le CSA, qui n’a plus eu qu’un rôle de conseil sous Sarkozy avant de retrouver aujourd’hui ses prérogatives.

Crédit photo : colmmacc via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This