Accueil | Actualités | Médias | Du neuf pour Valeurs actuelles
Pub­lié le 5 janvier 2013 | Éti­quettes : ,

Du neuf pour Valeurs actuelles

Valeurs actuelles se cherche une nouvelle place dans la France de François Hollande.

L'objectif du nouveau patron, Yves de Kerdrel : dépasser les 100 000 exemplaires vendus, dans les dix-huit mois prochains.

Pour cela, l'hebdomadaire de droite libérale met les moyens. Après celle du site internet, c'est la maquette du magazine qui va changer : moins de politique et plus de sujets économiques, internationaux et de société. PresseNews précise également qu'un « nouveau cahier, Valeurs d'avenir, fera son apparition en fin de journal, avec l'ambition d'alimenter le débat d'idées à droite ». En bref, Valeurs Actuelles veut exister à droite.

Autres facettes de ce nouveau plan : l'augmentation des recettes publicitaires, qui ne représentent que 17% du chiffre d'affaires 2012 de l'hebdo ; la diversification des activités, avec des cycles de conférence et de l'édition ; et comme dans toute la presse écrite, un vrai serrage de ceinture, notamment pour les pigistes…

Source : PresseNews

Crédit photo : Capture d'écran - site de Valeurs actuelles

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux