Accueil | Actualités | Médias | Droit de réponse de la radio Sputnik
Pub­lié le 11 juin 2018 | Éti­quettes :

Droit de réponse de la radio Sputnik

Dans notre article sur les relations difficiles entre le Président Macron et les médias russes en France que vous trouverez ici, nous mentionnions la radio Sputnik qui a tenu à exercer un droit de réponse, que vous trouverez ci-dessous.

Contrairement à l’allégation mensongère, largement répandue par certains médias, le site Sputnik France, ainsi que Radio Sputnik, n’ont jamais relayé de « fausses informations » ou de « rumeurs » pendant la période électorale de 2017. Sputnik France réaffirme avec insistance ne jamais avoir publié quelque information que ce soit sur « une prétendue liaison [de Monsieur Emmanuel Macron] avec le Président de Radio France de l’époque ».

Tout amalgame entre une diffusion de « fake news » et Sputnik France, malheureusement devenu un lieu commun chez certains confrères journalistes, est inacceptable.

En l’absence de toute preuve de diffusion de « fausses nouvelles », Sputnik France rejette toutes les accusations portées à son encontre à ce sujet.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This