Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Dieudonné, la quenelle et Daniel Schneiderman

13 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Dieudonné, la quenelle et Daniel Schneiderman

Dieudonné, la quenelle et Daniel Schneiderman

13 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Parmi les milliers d’articles et de vidéos consacrés à ce qui est devenu « l’affaire Dieudonné », après l’interdiction de ses spectacles par le Conseil d’État, très peu ont laissé des partisans de l’humoriste s’exprimer.

Le site Arrêt sur Images a mis en ligne (disponible unique­ment pour les abon­nés) une émis­sion d’une heure et demie en invi­tant un « sou­tien de Dieudon­né ». Autour de la table : l’humoriste Didi­er Porte, le con­seiller région­al PS Pierre Kanu­ty, André Déchot de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) ancien ani­ma­teur de Ras L’Front (activistes hos­tiles au Front Nation­al) et co-auteur d’un ouvrage sur la Galax­ie Dieudon­né, Lau­re Daussy jour­nal­iste attachée à l’émission et un ancien sta­giaire d’Arrêt sur Images qui a vu la total­ité des spec­ta­cles de l’humoriste au Théâtre de la Main d’or et « quenel­liste » confirmé.

En pro­logue, Daniel Schnei­der­man s’interroge sur le « sac de nœuds poli­tique, juridique, philosophique, his­torique. Dieudon­né est-il un humoriste, un poli­tique, un homme d’affaires, un agent iranien, tout ça à la fois ? ». Revenant sur sa tri­bune de Libéra­tion où il avait mar­qué son désac­cord avec Patrick Cohen auteur d’une « liste noire » à exclure des médias, il souligne qu’il n’a aucune envie d’inviter Dieudon­né mais « si d’autres jour­nal­istes souhait­ent l’inviter, l’interviewer, le cuisin­er, for­mi­da­ble qu’ils le fassent et ils font leur boulot de jour­nal­istes ».

Les ani­ma­teurs ont fait vision­ner le sketch « Les Juifs » de Pierre Desprog­es de 1986 à Alain Jakubow­icz Prési­dent de la LICRA. Ce dernier con­sid­ère qu’en 2014 il deman­derait prob­a­ble­ment l’interdiction de ce sketch au grand éton­nement de Didi­er Porte. Ce dernier « protes­tant vigoureuse­ment con­tre l’interdiction a pri­ori » des spec­ta­cles de Dieudonné.

Eric Naul­leau avait pris la même posi­tion en déclarant sur Canal+ qu’il con­damnait Dieudon­né mais n’excluait pas de l’inviter sur Paris Pre­mière pour qu’il puisse s’exprimer. Sur une autre chaîne, le dessi­na­teur Plan­tu face à Alain Finkielkraut se déclarait fer­me­ment opposé à l’interdiction de ses spectacles.

Au milieu de la con­fu­sion générale, des pris­es de posi­tion moral­isantes ou stig­ma­ti­santes, il est remar­quable et récon­for­t­ant qu’une émis­sion sur le « dia­ble Dieudon­né » puisse se dérouler dans une atmo­sphère de cour­toisie (avec de très solides dif­férends) et à tra­vers des argu­ments plutôt que des invec­tives. Seuls des for­mats longs per­me­t­tent d’échanger de manière rationnelle. Ce n’est pas le moin­dre des para­dox­es qu’internet, où règne le for­mat court, puisse abrit­er des émis­sions de qual­ité comme celles que réalise Arrêt sur Images.

L’Ojim revien­dra bien­tôt sur l’analyse médi­a­tique de la tem­pête Dieudonné.

Voir notre portrait de Patrick Cohen

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés